mardi 19 juillet 2011

Pour Alain Soral les antisionistes belges sont des faux-culs (Jean Bricmont, Michel Collon, Olivier Mukuna et Souhail Chichah)

"Le rôle des gens comme Michel Collon est de nous faire croire que le sionisme est une question belge. [...] Donc l'époque où ces antisionistes de pacotille pouvaient nous traiter en chiens crevés est terminée.  Nous on est quelque part le Hamas de l'antisionisme européen et eux c'est l'OLP."


Le célèbre antisioniste français Alain Soral (un très proche de Dieudonné) a réglé ses comptes sur une vidéo avec la non moins célèbre "bande des sionistes belges" (Jean Bricmont, Michel Collon, Olivier Mukuna et Souhail Chichah) qu'il traite de faux-culs débiles et qu'il accuse de le "conchier régulièrement par derrière et par devant".  Tous les quatre sont considérés en Belgique comme de grands savants.  Jean Bricmont est professeur à l'Université Catholique de Louvain et participe à tous les débats antisionistes en Belgique, et ils sont nombreux. Il mène un combat pour la désionisation de la mentalité américaine. Michel Collon est régulièrement invité à la RTBF en tant que spécialiste et quel que soit le sujet il finit par conspuer Israël qu'il.  Il déplore l'ignorance du Belge moyen sur Israël, l'Etat le plus raciste au monde, à l'intention duquel il a publié un livre anti-Israël adapté au "niveau du public" européen. Le livre d'Olivier Mukuna sur Dieudonné fait l'objet de colloques très sérieux à l'Université Libre de Bruxelles.  Souhail Chichah enseigne à l'Université Libre de Bruxelles.  Il la leçon au Roi Albert II sur ses "hôtes sionistes" et et a qualifié une femme politique belge (très jolie et charmante au demeurant) de "vieille juive riche à pognon mais moche comme un rat mort ! heu pardon pour les rats je les aime bien…" Ces quatre sommités croient dur comme fer au lobby juif et en ont une peur bleue.

Nous avons retranscrit les propos d'Alain Soral du 23 mai sur "les faux culs", crétins (ce ne sont pas les épithètes élogieux qui manquent) ... ce qui ont enragé et vexé Michel Collon et Jean Bricmont:

"Il y a un qui m'a attaqué bille en tête là-dessus [une autre polémique] en disant que ce n'était pas conforme à la droite des valeurs, un concept sur lequel il chie par ailleurs, c'est M. Bricmont, de la "bande des antisionistes belges". Alors du coup ça m'amène à un deuxième sujet. Ça m'a agacé parce que ça  fait des années que je travaille, que je mène un combat contre le sionisme où on serait censé plus ou moins être dans une fraternité de combat et ces gens-là, que j'appelle "les antisionistes belges", n'ont jamais dit un mot sympathique sur moi ou pour moi et ne vont jamais m'aider.  Alors qu'à Egalité et Réconciliation [le groupe d'Alain Soral] on relaye leur travail systématiquement, on annonce leurs conférences, on met leurs vidéos en ligne etc.  Là M. Bricmont a ricané et s'est moqué de moi sur Internet.  J'en ai profité pour lui rentrer un peu dans la gueule et faire remarquer que "la bande des antisionistes belges" m'était très hostile et du coup, pareil comme pour Guillon, je profite pour sortir une affaire. J'en attendais l'occasion.

Comme mon bouquin s'est très bien vendu, maintenant je peux commencer à raconter des petites histoires et à me détendre puisqu'on a vendu 25.000 exemplaires malgré un boycott total des médias. Mais il se trouve qu'on m'avait proposé d'aller faire une conférence à Bruxelles et un jeune musulman qui travaille à la Fnac avait même pris le risque de m'organiser une signature à la FNAC pour mon livre.  Donc j'allais donner une conférence à Bruxelles et signer mon livre à la Fnac.

Or effectivement j'ai annulé tout ça. Pourquoi l'ai-je annulé? Parce que je savais déjà que j'allais avoir les sionistes sur la gueule mais, en plus, j'ai appris par des indiscrétions - car tout le monde se connaît dans le petit milieu de l'antisionisme - que les antisionistes belges avaient organisé une claque contre moi. Donc j'ai annulé parce que je ne pouvais pas avoir et les sionistes et les antisionistes sur le dos à la fois.

Mais maintenant petite quenelle.  Je sais très bien qui a organisé car on m'a rapporté des choses.  Et je vais en parler maintenant car je préfère que ces gens m'attaquent ouvertement qu'insidieusement par dessous comme ils le font systématiquement et j'en ai toutes les preuves.  M. Bricmont m'a attaqué ce qui me permet de  répondre globalement.

Alors M. Chichah s'est vanté de m'avoir - parce qu'il a dit qu'il allait me rentrer dedans lors de ma conférence - il s'est vanté de m'avoir fait fuir et de m'avoir fait renoncer à ma conférence.  Ce n'est pas vraiment comme ça qu'il faut voir les choses.  C'est que je n'avais pas intérêt, dans un esprit un peu de sérieux, d'aller faire une conférence à Bruxelles pour que ça se passe mal avec en plus des gens qui usurpent l'étiquette de "musulman".  Ça m'est déjà arrivé à la Main d'Or. Je sais que le système et les sionistes adorent ça. Ce n'est pas qu'il m'a fait fuir, mais devant sa stupidité et son irresponsabilité, j'ai préféré ne pas y aller.  Et maintenant je dis à M. Chichah que si son combat c'est d'attaquer Alain Soral ... je n'en sais d'ailleurs pas trop pourquoi.  En général c'est parce qu'en me traitant de fasciste, selon ce vieux système de domination qui ne marche plus que chez les adolescents du MPA.  Je fais remarquer à M. Chichah que nous sur le site Egalité et Réconciliation on a mis la pétition en ligne pour le soutenir parce qu'il est en train de se faire virer en ce moment de l'Université [Libre de Bruxelles] où il enseigne à Bruxelles parce qu'il aurait déclaré dans une espèce de colloque - d'ailleurs où étaient tous les antisionistes belges qui me conchient.  Il aurait dit qu'aujourd'hui les musulmans subissaient les problèmes en Europe qui en fait étaient les mêmes problèmes que les Juifs des années 30 auxquels on reprochait d'être pauvres et de sentir mauvais.  Or je ne sais pas si M. Chichah est un imbécile ou fait l'imbécile mais il faut qu'il sache quand même que ce qu'on appelle de l'antisémitisme européen jamais n'a pensé que le problème avec les Juifs était qu'ils étaient pauvres et qu'ils sentaient mauvais.  C'était plutôt exactement l'inverse.  Il suffit de lire Toussenel ou Drumont qui pensaient au contraire qu'ils étaient riches et qu'ils avaient pris le contrôle de l'Europe par ce qu'on appelait les nouvelles féodalités financières. Ce qui m'insupporte chez des gens comme Chichah c'est que non seulement ils se font martyriser par les Juifs qu'ils appellent sionistes.  Mais on sait très bien que c'est la communauté juive qui les martyrise.  Et pendant qu'ils se font virer de l'université, ils ont toujours un peu d'énergie pour insulter des gens comme moi en espérant peut-être que ça va leur permettre d'être sauvés au dernier moment par ceux dont ils savent être les maîtres et les décideurs.  Ça me rappelle un peu quand Siné s'était fait choper pour antisémitisme et qu'au moment où on l'emmenait avec des bracelets il était en train de dire "non non ce n'est pas moi l'antisémite c'est Dieudonné l'antisémite".  C'est exactement la même méthode.  Je dis à M. Chichah que d'abord il est un lâche et un imbécile. Parce que personne n'a jamais pensé que le problème juif en Europe était qu'ils étaient pauvres et qu'ils sentaient mauvais comme les Arabes.  Et c'est pour ça que les Juifs n'ont pas du tout apprécié sa sortie.  Parce que les Juifs ne pensent pas du tout qu'ils sont pauvres et qu'ils sentent mauvais.  A mon avis s'il a dit ça c'est qu'il ne connaît rien au sujet ou alors qu'il est très malhonnête et qu'il tapinait une fois de plus.

Après je vais digresser pour bien mettre tous ces antisionistes belges à leur place.  Donc après je me suis dit que c'était quand même bizarre que ces gens-là, alors que j'avais déjà les sionistes sur le dos, soient fiers de m'empêcher d'aller parler à Bruxelles pour aller promouvoir mon excellent livre bien meilleur que tout le travail qu'ils produisent et qui s'appelle Comment comprendre l'empire - et j'ai creusé un peu la question.  Et là je me suis rendu compte par des mails que je reçois et que je garde évidemment qu'un jeune Bruxellois qui voulait acheter mon livre dans une libraire on va dire un peu alternative de la mouvance s'était entendu dire par le libraire que le libraire ne le vendait pas parce que Michel Collon lui avait déconseillé de le vendre.  J'ai appris aussi que l'autorité morale qu'a M. Collon sur les antisionistes et sur les opposants au système à Bruxelles et bien il s'en servait pour aider au boycott de mon livre qui est déjà intégral dans les médias dominants.  Donc je n'ai pas besoin de ça et je veux que ça se sache.  Et à la limite je parle à M. Collon et je lui dis: "M. Collon vous incitez à ce qu'on ne lise pas mon livre et aux libraires amis qu'ils ne le vendent pas.  Dites officiellement pourquoi et revendiquez-le , plutôt que de le faire en douce à la faux-cul."  Ce qui est bien un truc de gauchistes à mon avis.

Après je me suis rendu compte aussi que M. Mukuna qui fait partie de la même "bande des antisionistes belges"...  Mukuna à qui j'ai trouvé un éditeur.  C'est mon éditeur qui a édité son livre [sur Dieudonné]. C'est moi qui ai fait la médiation sinon il n'y aurait pas de livre édité de Mukuna en France, en tout cas pas chez mon éditeur ... Il était fier aussi sur Internet de dire que Soral veut nous faire tapiner pour Marine Le Pen.  Il n'en est pas question. Nous ne serons pas les tirailleurs sénégalais de Marine Le Pen.  Déjà un il n'a rien compris parce que ce n'est pas ça.  Et moi je veux bien une fois de plus que les antisionistes belges comprennent bien que moi en ce moment je m'adresse aux Français de confession musulmane.  Donc, M. Mukuna, il n'est ni Français ni musulman.  Comme dirait Dieudonné"Tu fermes ta gueule.  Mukuna je ne t'ai rien demandé.  Je ne t'ai pas demandé de m'emmerder pour me remercier de t'avoir trouvé un éditeur".

Donc je veux dire à cette "bande d'antisionistes belges" que je sais qu'ils me sont profondément hostiles et je veux bien préciser que cette petite technique qui consiste à prétendre faire de l'antisionisme sérieux et à systématiquemet traiter de fasciste voire d'antisémite quand c'est possible les gens qui font en réalité un travail beaucoup plus sérieux sur le plan conceptuel.  Je dis que ça suffit et je dénonce la mascarade.  Maintenant je vais expliquer pourquoi.  Je pense que ces antisionistes belges sont dans ce qu'on appelle l'antisionisme Chomsky dont le logiciel consiste à dire: Un, le sionisme n'a rien à voir avec le judaïsme ce qui est un mensonge éhonté et ils le savent très bien. Et deuxièmement, le sionisme n'est jamais que l'utilisation par les Anglais et puis par les Américains des Juifs à leur insu pour une histoire coloniale.  Ce qui revient toujours à dire que finalement les Juifs ne sont pour rien dans le sionisme mais qu'en plus les responsables du sionisme sont évidemment les blancs chrétiens européens et puis américains.  Je pense que cette thèse, qui est la thèse Chomsky, est mensongère de pratiquement A à Z et qu'aujourd'hui sert surtout à masquer la réalité du sionisme plutôt qu'à l'expliquer.

Le rôle des gens comme Collon est de nous faire croire que le sionisme est une question belge.  Ce n'est pas une plaisanterie.  Ils sont toujours là pour véhiculer la fausse idéologie, la fausse histoire que finalement le mouvement sioniste aurait été initié par Théodor Herzl et que ce serait finalement un mouvement nationaliste européen de Herzl qui est un Juif antisémite, il faut le savoir, et que le sionisme est une épopée nationaliste à peu près similaire à toutes les épopées nationalistes de l'époque et un colonialisme comparable aux autres colonialismes.

Aujourd'hui il y a un homme très courageux qui n'a pas cette vision des choses est non seulement partielle et naïve mais qui est malhonnête et mensongère c'est Gilad Atzmon.  Moi aujourd'hui je me sens très en phase avec Gilad Atzmon qui dit que le sionisme n'a rien à voir avec un colonialisme classique.  M. Collon le sait très bien ou alors je le lui apprends et c'est très embêtant de savoir qu'il a 30 ans d'antisionisme et qu'il ne connaît rien au sujet.  Herzl qui a initié le sionisme s'est fait virer dès le deuxième congrès.  Dès d'ailleurs qu'il a parlé de l'Ouganda et qu'il n'a pas voulu faire Israël sur le lieu sacré de la Palestine de la Judée Samarie.  Donc il faut arrêter de dire que le sionisme est l'histoire de Herzl.  Les gens qui ont pris le contrôle du mouvement sioniste dès le deuxième congrès sioniste c'est Chaim Weizmann, c'est-à-dire les Juifs ashkénazes, rabbiniques, russes.  Tout ça Douglas Reed [théoricien du "complot juif] l'explique très bien.  Donc le sionisme n'est pas une histoire belge.  C'est une histoire juive et surtout arrêtez de dire que le sionisme n'a rien à voir avec le sionisme  en vous appuyant sur deux ou trois antisionistes soit-disant de gauche c'est-à-dire Chomsky et Warchavski qui pourtant connaissent très bien le sujet puisque l'un a commencé comme professeur d'hébreu et l'autre a étudié le talmud à Jérusalem et son grand-père était grand rabbin à Strasbourg c'est que le sionisme a tout à voir avec le judaïsme.


Je trouve absolument dégueulasse qu'on pousse à l'hystérie un jeune Juif  à qui on dit en gros: "Si tu es juif tu es sioniste tu trahis le judaïsme", alors que c'est évident que c'est le contraire. Un, parce que le projet israélien aujourd'hui, et c'est de plus en plus l'évidence, n'est jamais que l'application de la promesse et de l'espoir de l'ancien testament et là je précise bien de l'ancien testament, non pas l'ancien testament très chrétien mais l'ancien testament spécifiquement juif, Ezechiel, Isaïe et que c'est effectivement la Terre Promise, l'année prochaine à Jérusalem et que c'est l'accomplissement du projet biblique.  Israël est l'accomplissement du projet biblique et cette version est validée non seulement par l'histoire mais par les religieux juifs.  Il faut savoir que les rabbins antisionistes sont moins d'un pour cent des rabbins.  Que dans le débat théologique ce n'est absolument pas tranché que le sionisme serait une hérésie religieuse.  C'est absolument faux et pour preuve - par ce que ... ce n'est pas à M. Collon un stalinien laïque de dire la vérité de la religion juive c'est au grand rabbin de Jérusalem ou au grand rabbin Bernheim en France qui sont sionistes inconditionnels et qui disent bien que la religion juive valide le sionisme.  C'est eux qui décident.  Ce n'est ni moi ni M. Collon.   Il y a une certitude c'est qu'un Juif qui se sent juif et qui est dans sa communauté et qui pratique le judaïsme est nécessairement amené au sionisme et qu'il a raison de l'être et qu'on ne peut pas dire qu'un Juif trahit le judaïsme en étant sionisme.  C'est un mensonge et c'est ce mensonge-là que sont chargés de transmettre aux idiots adolescents et aux antisionistes débiles M. Chomsky, c'est sa thèse, et M. Warchawski qui cosigne en ce moment un livre avec M. Collon.  Il faut arrêter ce mensonge.

Le sionisme c'est le projet juif bien compris et, si je vais jusqu'au bout de l'analyse, c'est l'Ancien Testament plus l'argent des Rothchild et aussi la méthode talmudique pour accomplir le projet biblique.  Arrêtons de mentir.  Il y a un lien intrinsèque entre le judaïsme et le sionisme et tous les Juifs le savent et c'est pour ça qu'il n'y a qu'un pour cent, je crois, de Juifs antisionistes dans la religion.  Et on sait très bien que l'antisionisme dans la communauté juive est très minoritaire et que ces Juifs antisionistes sont considérés soit comme des traîtres à leur communauté soit comme des Juifs très atypiques.  Or je veux bien qu'on dise qu'il y a des poissons volants mais nous faire croire que les poissons sont une variété d'oiseaux ou l'inverse c'est un mensonge.

Et je crois que ces antisionistes belges on leur laisse le fromage très confortable de l'antisionisme institutionnel et ils ne rencontrent jamais les ennuis que je rencontre parce que finalement ils vendent ce mensonge.  Alors je vais bien préciser dans la caméra que le sionisme a tout à voir avec le judaïsme.  Et ceux qui disent que ce n'est pas la même chose comme un crétin qui s'appelle Erwan je ne sais pas quoi et qui m'a interdit de monter sur le bateau pour aller à Gaza... J'avais accepter de monter dessus pour aller me faire assassiner par le Mossad ou Tsahal.  S'ils ne veulent pas me voir tant mieux car j'ai ma vie à vivre.  Mais qu'ils ne disent pas que le judaïsme n'a rien à voir avec le sionisme et vice versa.  C'est une escroquerie et un mensonge. L'époque où ces antisionistes laïquards, qui correspond finalement à l'OLP d'aujourd'hui, c'est-à-dire à Mahmoud Abbas peuvent traiter des gens comme moi en chiens crevés [...]

Nous avons en Israël une théocratie religieuse qui se bat contre le Hezbollah qui sont aussi des religieux.  Eux ils sont dans l'époque du mensonge laïquard du sionisme qui est une stratégie de communication qui est de cacher Chaim Weizmann et le rabbinat russe qui est derrière le pauvre Herzl.  Effectivement belge comme Collon. Cette période est révolue.  C'est un mensonge.  Aujourd'hui nous avons des religieux face à des religieux et Israël qui est ouvertement un Etat théocratique et militaire et qui est exactement conforme à la vision à l'épopée biblique telle qu'annoncée par Isaïe, Ezéchiel telle qu'on peut très bien le lire dans les Nombres, le Deutéronome, le Lévitique.  Donc l'époque où ces antisionistes de pacotille pouvaient nous traiter en chiens crevés est terminée.  Nous on est quelque part le Hamas de l'antisionisme européen et eux c'est l'OLP."

7 commentaires :

Mfeivel a dit…

Non, M. Soral n'est pas antisioniste, il est tout simplement antisémite. Il veut casser du juif et pas l'Etat d'Israël en tant que tel, mais uniquement parce qu'il est peuplé de juifq

Anonyme a dit…

Soyons sérieux monsieur. S'il y a une personne honnête et qui respecte les juifs, c'est bien Alain Soral. Si après tout ce long texte, vous trouvez monsieur Soral d'anti-sémite ou anti-juif alors vous ne faite qu'attiser du mépris et de la haine envers les honnêtes gens.
Faut-il encore que vous soyez comme moi ni juif, ni sioniste mais croyant en l'être humain qui est capable de dialoguer avec son coeur pour le rapprochement des peuples dans sa diversité religieuse et culturelle.

Naibed a dit…

Un article a priori intéressant... mais qui m'a découragé d'emblée de l'approfondir, tellement celui-ci était truffé de coquilles... Dommage!

L'auteur aurait-il l’obligeance de faire la toilette de ce dernier, et nous en donner une version à peu près correcte?

Philo a dit…

Naibed, Merci pour votre commentaire. En fait, il ne s'agit pas de coquilles. Il s'agit de la transcription d'une intervention orale de M. Soral. Dans la mesure du possible, on a laissé ses propos tels qu'ils les a prononcés.

saragosse a dit…

la bêtise humaine est plus infinie que l'univers physique

saragosse a dit…

quelle analyse! que de mots! que de nombrilisme! disons quand même que si l'on veut parler de Belges, dan moet je toch ook wel Vlamingen aan het woord laten. Die trekken zich echter al die sotternijen weinig of niet aan.

carmelo Rovetto a dit…

Ce que je retiens c'est qu'un doute persiste à ce manque de reconnaissance envers ses confrères qui défendent une cause similaire ! sans doute veulent-ils avoir plus d'importance que monsieur Soral ! quoi qu'il en soi ça dissimule quelque chose, je ne connais pas de sites belges qui arrive à la cheville de celui de Monsieur Soral!