mercredi 1 octobre 2014

Jeune musulman aux Pays-Bas: "Salut, j'appartiens à l'ISIS et veux égorger des juifs"

Combien de jeunes musulmans européens pensent-ils comme lui?  Un musulman de 14 ans déclare dans une vidéo appartenir à l'ISIS (Daech) et vouloir décapiter des juifs.  Ensuite il profère des insultes contre les femmes juives.  De surcroît il possédait une arme. Via Antisemitsm in Europe.

A Dutch high school student was suspended after posting a video in which he said he belonged to ISIS and wanted to decapitate Jews.  

The De Spindel high school in Hengelo, a city in eastern Netherlands, suspended the 14-year-old in recent days, according to a report Saturday by the De Telegraaf daily. The student, who according to the newspaper is a Muslim boy of Balkan descent, was identified in the media only as Ilhan M.   

“Hi, I am from ISIS and I would like to cut off the heads of Jews,” he is seen as saying, followed by profanities about Jewish women.

Source: Jerusalem Post.  Vidéo ici et ici.

De vénérables europarlementaires veulent attribuer le Prix Sakharov de l'Europe à un Egyptien qui appelle à tuer des Israéliens.

mardi 30 septembre 2014

Antisémitisme sans fard en Allemagne

Encore quelqu'un qui est possédé par une certaine rage...
Ynet News: New German party ousts official for anti-Semitic cartoon: The Alternative for Germany decides to expel Jan-Ulrich Weiss for deleted Facebook post accusing British Jewish banker Baron Rothschild of controlling the global media and oil industry.

The post by Weiss, which includes a caricature of Rothschild as The Simpsons' ruthless billionaire Montgomery Burns, read:

"Hello.
My name is Jacob Rothschild.
My family is worth more than 500 trillion dollars.
We have almost every central bank in the world in possession.
We have funded both sides of every war, since Napoleon.
We control your news media, your oil, and your government.
You've probably never heard of me."

Exode massif de Palestiniens vers l'Europe avec la complicité du Hamas...

Curieusement les soit-disant grands amis européens des Palestiniens et "enragés" et "indignés" contre Israël ne semblent pas militer pour que l'Europe accueille ceux qui selon eux sont soumis à la barbarie sioniste. Un sujet trop sensible? Qui ne serait certainement pas apprécié par une grande majorité de citoyens? Cela étant les Palestiniens qui veulent venir s'installer en Europe pourront faire valoir les conclusions du très belge francophone pseudo-tribunal Russell sur la Palestine de M. Pierre Galand pour obtenir l'asile... L'Europe prise à son propre piège?  Khaled Abu Toameh rapporte que "Selon divers rapports, quelque 13.000 Palestiniens ont déjà fui la bande de Gaza vers l’Europe avec l’aide des gangsters. La plupart ont utilisé les tunnels de contrebande du Hamas ou ont soudoyé ses responsables de la sécurité au terminal de Rafah.  25 000 autres palestiniens de la bande de Gaza ont demandé asile à plusieurs pays européens". Khaled Abu Tomaeh est un excellent journaliste israélien arabe, mais comme par hasard les médias européens ne l'interrogent jamais. Car lui connaît bien les souffrances qu'imposent leurs dirigeants cruels et corrompus, AP et Hamas, à la population - et il n'a de cesse de dénoncer ces injustices.
Les parents des migrants palestiniens disparus à bord des 
bateaux engloutis près de Malte, manifestent à Gaza, le 22 
septembre 2014 (Image: AFP YouTube video screenshot)

"Bien que Hamas ait nié tout lien avec cet exode massif, les Palestiniens de la bande de Gaza ont révélé que le mouvement islamiste a mis en place des bureaux spéciaux pour enregistrer les personnes qui souhaitaient commencer une nouvelle vie en Europe. Ils ont dit que les responsables du Hamas fournissaient aux émigrés de faux visas et documents de voyage afin de leur permettre d’entrer en Europe." [...] Un journaliste palestinien à Gaza a déclaré que Hamas a également utilisé les mosquées pour encourager les palestiniens à émigrer vers l’Europe. Dans l’une des mosquées au sud de la Bande de Gaza, un chef de file prédicateur du Hamas a dit aux fidèles: «Ceux qui ne sont pas contents peuvent toujours émigrer vers l’Europe, nous ne forçons personne à rester ici.». [...] «Les gangsters du Hamas travaillaient en collaboration avec les gangsters du côté égyptien de la frontière», a déclaré un responsable de haut rang de l’AP, impliqué dans la commission d’enquête. «Ils ont fonctionné comme un véritable mafia, exploitant la situation des personnes, en particulier les jeunes hommes qui espéraient trouver un emploi et une vie meilleure en Italie et d’autres pays européens.»"

Image à la Une : Les parents des migrants palestiniens disparus à bord des bateaux engloutis près de Malte, manifestent à Gaza, le 22 septembre 2014 (Image source: AFP YouTube video screenshot)

Par Khaled Abu Toameh, Gatestone Institute: Palestinians and the "Death Boats" Scandal, Traduction Europe-Israël

Comme il a été démontré ces dernières semaines, des centaines, sinon des milliers, de palestiniens préfèrent risquer leur vie en mer plutôt que vivre sous la férule de gouvernements palestiniens et de dirigeants dont le seul but est d’étoffer leurs comptes bancaires.

Au lieu de créer des opportunités d’emploi pour les jeunes hommes et femmes, Hamas et l’Autorité palestinienne [AP] ont passé ces 7 dernières années à lutter pour l’argent et le pouvoir. Leur souci actuellement est d’organiser leur main mise sur les millions de dollars qui sont censés aller à la reconstruction de la bande de Gaza.  Le Hamas veut utiliser l’AP comme outil de transfert des fonds de la communauté internationale à la bande de Gaza – une mesure qui renforcerait le Hamas et son emprise sur la population palestinienne.

On dit que les responsables du Hamas fournissent aux émigrés des faux visas et des documents de voyage pour leur permettre d’entrer en Europe.  Au cours des dernières semaines, des dizaines de migrants palestiniens originaires de la bande de Gaza ont été tués ou blessés en tentant d’atteindre l’Europe par voie maritime.  Au moins 500 Palestiniens ont été portés disparus après que les bateaux qui les transportaient eurent coulé dans la mer. Certains rapports ont suggéré que des gangs rivaux avaient délibérément coulé les bateaux. Les gangs se battent pour l’argent, que les palestiniens sont prêts à payer pour quitter la bande de Gaza. Les palestiniens appellent cette situation le scandale des «Bateaux de la Mort».

Goldnadel: ce ne sont pas les musulmans "que l'on massacre dans les écoles ni n'invectivent dans les manifestations de rue"

Gilles-William Goldnadel @ Valeurs Actuelles: "Les musulmans de France ne sont pas coupables, mais ne sont pas victimes".

"Ce ne sont pas eux que l'on massacre dans les écoles ni n'invectivent dans les manifestations de rue. Et ce serait un comble, dans cette triste occurrence, que de taxer, en sus, la France d'intolérance. Ce serait un autre comble d'interdire à la société française, peu épargnée par les mises en question corrosives, de questionner de manière critique la société islamique et son importation dans les cités de France. La dignité des femmes, l'antisémitisme pathologique, le sort des chrétiens, l'application de la charia, la liberté de penser, la création scientifique interrompue depuis six siècles, ne sauraient être taboues, au moment, ou enfin, et bien timidement, les musulmans modérés commencent à faire entendre leurs premiers sons de voix. Mais si on veut vraiment savoir où résident les responsables de la mise à mort bestiale de « sales français » par des djihadistes haïssant l'Occident, la faute principale n'habite pas que l’Orient.

L'islamiste moderne est un monstre hybride. Il a été enfanté dans les laboratoires intellectuels de cette extrême gauche qui incrimine sans fin les peuples européens. Il est fait de bric rouge et de broc verdâtre. De la lecture littérale du livre mahométan, des délires de la Toile arachnéenne, de la frustration des médiocres du Levant comme des détestations des pervers du Couchant."

lundi 29 septembre 2014

Prix Sakharov de l'Europe: nomination d’un Egyptien qui appelle à tuer des Israéliens

«Tous les sionistes sont des criminels, tous les racistes sont stupides, tous les êtres humains ont des droits. Ce sont des exemples de généralisations acceptables».  «Il devrait n’y avoir aucune relation d’égalité avec Israël ou aucune relation tout court. Israël doit prendre fin.» Merci l'Europe...

52 députés européens proposent la nomination d’Alaa Abdel Fattah pour le prix Sakharov de la liberté de penser.  Voici la liste des 52 eurodéputés, qui est composé pour la moitié de femmes dont on connaît la délicatesse en politique et dont la présidente est l'Allemande Gabi Zimmer.  La France compte quatre membres de ce groupe de communistes et de gauchistes: Jean-Luc Mélenchon, Patrick Le Hyaric, Younous Omarjee et Marie-Christine Vergiat. Le groupe dont la liste complète se trouve à la fin de ce post, soutient le pseudo-tribunal sur la Palestine. Décidément à peine élus ces gens donnent libre cours à leur "rage" contre Israël et les Israéliens. Devant un tel cynisme, il ne faut pas s'étonner que l'eurosepticisme ne cesse de monter.

Times of Israel: Un groupe de plus de 50 députés européens a nommé un activiste égyptien controversé pour le prestigieux Prix Sakharov pour la liberté de penser. Et ce malgré le fait qu’il ait préconisé l’assassinat d’Israéliens et de dirigeants politiques en Egypte et qu’il ait également appelé à la fin de l’Etat d’Israël.

Alaa Abdel Fattah, 32 ans, un blogueur et militant politique égyptien, a été arrêté à plusieurs reprises par les autorités égyptiennes depuis l’éruption d’une révolution populaire dans ce pays au début de 2011.  Abdel Fattah, qui se vante d’avoir 626 000 «followers» sur Twitter et 156 000 sur Facebook, a été libéré sous caution le 15 septembre après avoir été accusé d’avoir organisé une manifestation illégale au Caire et condamné à 15 ans de prison.

Abdel Fattah a été nominé pour le Prix Sakharov le 23 Septembre avec les rappeurs Mouad Belghouate (Maroc) et Ala Yaacoubi (Tunisie) par le groupe parlementaire Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NGL), un groupe de 52 membres du Parlement européen représentant 14 pays de l’UE. Le gagnant du prix sera annoncé le 16 Octobre.  Nommé d’après le dissident soviétique Andrei Sakharov, le prix de 50 000 dollars est décerné à «des personnes exceptionnelles qui luttent contre l’intolérance, le fanatisme et l’oppression».  [...]

Bien que les informations en vue d’identifier Abdel Fattah comme un dissident politique soient irréprochables, un certain nombre d’observations passées publiés par lui sur Twitter soulèvent des doutes quant au fait de recevoir un prix récompensant «le respect du droit international, le développement de la démocratie et la mise en œuvre de la règle de droit».

«Personne ne souhaiterait-il former une organisation armée et assassiner au hasard des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur et se débarrasser d’eux?» avait-il tweeté le 6 juillet 2011, alors que l’Égypte bouillonnait dans de violentes manifestations contre les dirigeants militaires. «Nous savons tous que ce sont tous des criminels», avait-il ajouté.

Le 6 Septembre 2012, Abdel Fattah a écrit que l’assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate en 1981 était «un service à la nation» car Sadate était un traître à son peuple.  «Un président n’est pas n’importe qui. C’est notre droit de tuer le président s’il n’y a pas d’autre moyen de se débarrasser de lui. Est-ce que l’assassinat de Kadhafi était un crime?». Abdel Fattah a ajouté qu’il considérait l’assassinat éventuel de l’ex-général égyptien Mohammed Hussein Tantawi, qui a dirigé de facto l’Egypte en 2012 en tant que président du Conseil suprême des forces armées comme «un acte patriotique».  «Nous pourrions limiter les meurtres aux présidents de la république» a-t-il tweeté.

dimanche 28 septembre 2014

Sarcelles: après des propos violents tenus contre les juifs dans 'Complément d'enquête' le maire saisit Taubira

"J'ai la rage contre les juifs. J'aurais fait un truc de fou, j'aurais sorti une arme de guerre et je les aurais allumés tous. Tous les juifs... Pour m'exprimer et pour montrer qu'on est énervés...»

Source: Le Parisien. Peut-on tenir des propos extrêmement violents contre les juifs dans un reportage diffusé sur France 2 ? C'est la question soulevée par le député-maire () de Sarcelles ce samedi après-midi après la diffusion d'un passage de «Complément d'enquête» consacré à la communauté juive de sa ville jeudi soir.

Petit rappel des faits : le 20 juillet dernier, la ville qui abrite l'une des plus grandes communauté juives d'Europe, est le théâtre de scène d'émeutes particulièrement violentes. Des débordements qui font suite à une  en soutien au peuple palestinien qui a dégénéré. Un peu plus de deux mois après, les journalistes de France 2 sont retournés sur les lieux pour prendre la température dans cette ville emblématique de la banlieue française.

A quelques centaines de mètres du quartier juif, surnommé la Petite Jérusalem, des individus dont l'identité n'est pas révélée, tiennent des propos particulièrement violents lors de ce reportage. «Ils ont raison la jeunesse, c'est ça qu'il faut faire à ces juifs, assure avec aplomb un homme interrogé sur les émeutes. Ils leur font la misère en Palestine, nous on a la rage. Mais moi, j'ai la rage contre les juifs. (...) Ce qu'ils font là-bas en Palestine et bien nous, ici, on fait ça aux juifs. Et si on s'énerve vraiment pour de vrai, c'est grave, on peut les tuer. On les tue si on veut ... » Sans se rendre compte de la violence de ses propos, le témoin continue, assumant de s'exprimer à visage découvert. «Ici (à Sarcelles, ndlr), les juifs ne sont pas agressifs, ils sont tranquilles ... Mais il y aurait cinq piges en arrière, j'aurais fait un truc de fou, j'aurais sorti une arme de guerre et je les aurais allumés tous. Tous les juifs... Pour m'exprimer et pour montrer qu'on est énervés...»

A partir de 12 minutes 30



samedi 27 septembre 2014

Premier ministre belge à l'ONU: le conflit israélo-palestinien serait le grand désorganisateur de la planète...

Source: Belgium stands with Israel

Discours d'Elio Di Rupo à l'Assemblée Générale des Nations Unies, hier vendredi, 26 sept 2014 sans citer une seule fois le Hamas:

"Nous devons remettre le règlement du conflit israélo-palestinien tout en haut de l'agenda international. Ce règlement constituerait d'ailleurs un important facteur de stabilisation et de paix pour l'ensemble de la région et pour le monde !"

>>> Woaw ! "pour l'ensemble de la région et pour le MONDE !" Israël, ce pays de 8 millions d'habitants, serait l'organisateur et/ou le désorganisateur de la planète? Le règlement du différend israélo-palestinien serait prioritaire sur l'agenda, en tête de liste, en haut de la pile, plus que tout autre conflit ou tensions dans le monde!

Juste pour rappel, la boucherie syrienne a fait près de 200.000 morts (dont plus de 10.000 enfants) en 3 ans!

Le conflit avec Israël n'est pas central - Le Monde.fr | 18.02.2011, Par André Glucksmann, philosophe - http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/02/18/le-conflit-avec-israel-n-est-pas-central_1481777_3232.html

Le conflit israélo-palestinien n'est pas un conflit mondial - Le Monde.fr | 07.08.2014, Par Maurice Goldring (Universitaire Paris VIII, auteur du livre Les ex-communistes, éditions Le Bord De L'eau, http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/07/le-conflit-israelo-palestinien-n-est-pas-un-conflit-mondial_4468493_3232.html