samedi 30 août 2014

Elisabeth Roudinesco: le peuple juif "est à son tour devenu persécuteur" et "fait reflamber l'antisémitisme partout dans le monde"

Que de platitudes prononcées par l'historienne et psychanalyste française Elisabeth Roudinesco. Interrogée par Télérama elle est supposée décrypter la montée de l'antisémitisme... Voici ce qu'elle dit à propos des Juifs israéliens - et pas un mot sur le terrorisme palestinien:

"C'est terrible, il est arrivé la pire des choses possibles: le peuple le plus persécuté de l'Histoire, après avoir créé un Etat sur sa Terre promise, est à son tour devenu persécuteur. Et, en agissant ainsi, il fait reflamber l'antisémitisme partout dans le monde, qui n'en a pas besoin, car il n'est pas mort, et ne mourra jamais. C'est une véritable tragédie juive."

Les Juifs seraient donc responsables de l'antisémitisme.  Et les Roms - elle n'en dit pas un mot à leur sujet - responsables du racisme anti-rom? Et les Chrétiens en Irak, en Syrie, au Nigéria?  Et ainsi se suite!

vendredi 29 août 2014

Pourquoi l’Europe diabolise Israël - une analyse capitale par Dennis Baert

"Notre supériorité morale n’est qu’un coup de chance. Il nous confronte avec le fait que des gens qui nous ressemblent en tout ne peuvent éviter la tragédie de la violence. Nous réalisons que si nous étions confrontés à un tel ennemi – ce qui semble de moins en moins imaginaire - nous devrions agir de la même manière. C'est une blessure que le narcissisme moral européen ne supporte pas. Et comme toujours, le narcissique menacé ne met pas en cause son propre comportement, mais plutôt la réalité elle-même. La réalité doit être transformée de manière telle que nous ne nous sentions pas menacés par le fait de reconnaître que la tragédie où Israël est placé pourrait être la nôtre.  Voilà le mobile le plus profond de la diabolisation d'Israël par l’Europe. Diabolisation où les Israéliens sont considérés comme les instigateurs de ce conflit, et non comme des gens semblables à nous, qui avons le droit de ne pas nous laisser bombarder par des roquettes. Une diabolisation où les Israéliens sont présentés comme des assassins génocidaires, qui tirent délibérément sur des enfants, et non comme ceux qui font tout pour éviter cela, alors qu’ils se battent contre une organisation terroriste qui ne partage pas ces valeurs et proclame fièrement qu’elle utilise des boucliers humains."

(Dennis Baert [photo] est doctorant en philosophie à l'Université d'Anvers. Il étudie la façon dont l'Europe aborde le conflit de Gaza et les liens avec l'échec du pacifisme. Titre de son travail: "La paix totale et son ombre.") Texte original (Waarom Europa van Israël een duivel maakt) publié dans Redactie.be. Traduction: Marc Reisinger.

Une chose très troublante est apparue au cours des dernières semaines dans les commentaires sur le conflit de Gaza. Chaque jour, nous sommes confrontés à un flux de raisonnements biaisés, de demi-vérités et de mensonges totaux dont la motivation sous-jacente est toujours la même: une diabolisation quasi grotesque d'Israël et de ses citoyens. Le point le plus lamentable a été l’utilisation du terme "Gazacauste".

Nous sommes désormais tellement habitués à ce déséquilibre à l’égard d’Israël, que nous le considérons presque comme évident. Cependant, si l’on prend la peine d’observer ces faits avec une distance critique, ils semblent étranges.

Quelles sont les données vérifiables et solides de ce conflit, au-delà de l'hystérie et des plaidoyers déguisés en opinions engagées? Le Hamas, une organisation terroriste islamiste dont les objectifs théocratique et génocidaire sont indiqués explicitement dans sa charte, a recommencé pour la énième fois à lancer des roquettes sur des cibles civiles en Israël, sachant parfaitement que cela aurait de terribles conséquences pour les personnes qu'ils prétendent représenter.

Israël - un pays dont la culture et l’organisation sociale ressemblent aux démocraties européennes – veut arrêter ces tirs et se voit forcé de lancer une action militaire, tout en veillant autant que possible à la sécurité des populations civiles, utilisant pour cela des techniques inédites dans l'histoire des guerres. Le Hamas, au contraire, déploie une stratégie militaire qui vise à générer autant de victimes civiles que possible, utilisant des lieux tels que les écoles et les hôpitaux comme base de combat pour diffuser des images de propagande.

Tout cela est largement documenté et même revendiqué par les dirigeants du Hamas. Ajoutons que si on en croit la vigueur des points de vue et l’âpreté du langage utilisé, on pourrait croire que ce conflit armé est le plus sanglant de l’époque. En réalité, il ne représente même pas un candidat sérieux au top ten; quant à l'utilisation du mot génocide il est très loin de s’appliquer.

jeudi 28 août 2014

L'Arabie saoudite appelle le monde islamique à reconnaître Israël

Dans le flot d'informations souvent superficielles et anecdotiques sur le conflit entre Israël et le Hamas auquel nous sommes soumis, l'appel du ministre des Affaire étrangères saoudien au monde islamique de reconnaître Israël en tant qu'État légitime n'a pas reçu l'attention qu'il mérite.

S'adressant à l'assemblée mondiale d'érudits musulmans qui s'est tenue à Jeddah, le prince Saud bin Faisal Al Saud a réaffirmé que la branche palestinienne des Frères musulmans, le groupe terroriste Hamas, incite à la guerre entre Israéliens et Palestiniens et a demandé au monde arabe de rejeter le Hamas en tant que représentant du peuple palestinien.  Pendant le conflit actuel entre Israël et le Hamas le roi Abdullah et les médias saoudiens ont critiqué le Hamas et son leader Khaled Meshaal.  Le politologue Norman Bailey parle de "rapprochement politique" entre Israël et l'Égypte, l'Arabie Saoudite et certains États du Golfe du fait que tous sont soumis aux mêmes menaces.

Breitbart:  SAUDI FOREIGN MINISTER: TIME FOR ISLAMIC WORLD TO RECOGNIZE ISRAEL

Saudi Arabia’s Foreign Minister said that now is the time to recognize Israel as a legitimate entity in the Middle East, stressing that the Palestinian arm of the Muslim Brotherhood, terror group Hamas, is responsible for fanning the flames of war between Israelis and Palestinians.

Speaking at the world assembly of Islamic scholars in Jeddah, Saudi Arabia, Saud bin Faisal Al Saud reiterated that the Arab world must also reject Hamas as the representatives of the Palestinian movement, AWDnews reports.

Saudi media has consistently been against Hamas in the ongoing conflict between Israel and Hamas, according to the Middle East Media Research Institute. “[Meshaal], we are tired of defending the [Palestinian] cause that you have sold for cheap to an MB (Muslim Brotherhood) gang whose way you followed even though they have lost their [own] way,” Saudi commentator Abdul Hamdi Razaq recently wrote in a scathing rebuke of Hamas leader Khaled Meshaal.

In March, Saudi Arabia designated the Muslim Brotherhood as a terrorist organization. Some insist the designation had more to do with differing views on Sunni Islam than with the actual threat level posed by the Muslim Brotherhood.

This week, Saudi King Abdullah blamed Hamas for the 50-day war between the terror entity and the State of Israel. Abdullah said: “It is shameful and disgraceful that these terrorists [Hamas] are doing this in the name of religion, killing the people, whose killing Allah has forbidden, and mutilating their bodies, and feeling proud in publishing this. They have distorted the image of Islam with its purity and humanity and smeared it with all sorts of bad qualities by their actions, injustice, and crimes.”

mercredi 27 août 2014

Délire universitaire: les Palestiniens sont soumis par Israël à des examens rectaux et vaginaux...

Source: Martin Kramer (Facebook)

Steven Salaita, qui est Palestinien, a été licencié de sa position de maître de conférences dans le programme d'American Indian Studies de l’université d’Illinois à Urbana-Champaign (IUIC) en raison de ses positions diffamatoires et pour certaines formulées en langage vulgaire sur la campagne militaire d'Israël à Gaza relayées par Twitter. Le 20 juin, lorsque trois adolescents israéliens furent enlevés et tués il écrivit: "Vous êtes peut-être trop raffinés pour le dire, mais moi pas: j'espère que tous les (juron) habitants des implantations en Cisjordanie disparaîtront." Le 22 juillet: "#Israel tue des civils plus rapidement que la vitesse du 4G."

Par ailleurs, on peut se poser des questions sur le niveau de ses compétences académiques.  Steve Salaita est l'auteur d'un ouvrage intitulé L'âme morte d'Israël (Israel's Dead Soul) où il n'hésite pas à écrire:

"Les Palestiniens sont bien conscients que chaque fois que l'un d'eux entre ou sort d'Israël, indépendamment de sa nationalité, il ou elle devra probablement subir un examen anal ou vaginal. Ces examens ... n'ont pas de fonction pragmatique. Ce sont des actes de domination psychologique et d'affirmation autoritaire.  Les agents de ces actions coercitives donnent ainsi libre expression à leur propre dépravation par l'accomplissement de leurs notions orientalistes de la sexualité arabe et musulmane".

mardi 26 août 2014

Victoire du boycott: 900+ Palestiniens perdent leur travail chez SodaStream

Israelly Cool.  Bon, la décision de transférer la production était planifiée, mais de toute façon c'est ce que les boycotteurs veulent...  Donc Deebo @ Israelly Cool les félicite.

We would like to wish the folks of the BDS Movement a hearty congratulations on achieving what is definitely a well-deserved victory in the battle against the occupation.
Unfortunately I am referring to the occupation of the 900+ “West Bank” and “East” Jerusalem Palestinian men and women at the Sodastream factory in Ma’ale Adumim.  That’s right. As of 2015, the Sodastream plastics and metals factory in Ma’ale Adumim will be closing its doors and moving to its much larger $40 million facilities near the town of Lahavim in the Negev. This leaves all the previously highly satisfied Palestinian employees out of a job.  The new plant will still be practicing its equal opportunity hiring policies and will provide employment to the region’s Bedouin and African refugee population but this time on uncontested Israeli soil (it’s uncontested unless you’re a terrorist).
Regardless I’m still willing to bet the haters will still claim they are abusing Bedouins or something. …. … what’s that? They already have? (Damn you, Ali A-bomb-a-nation).
Don’t get too excited, the decision to move is purely operational, but regardless. BDS. You wanted it? You got it. Unemployed Palestinians.

Nous avons besoin de 1000 SodaStreams en Cisjordanie

lundi 25 août 2014

Brûlot anti-israélien sur le portail de l'Eglise catholique belge

Venue en Belgique rendre hommage au prêtre namurois Joseph André, reconnu comme "Juste des Nations et qui a sauvé son père Friedrich Landes et de nombreux autres juifs, Ingrid Landes a accordé une interview à Béatrice Petit @ Catho.be, "le portail francophone de l'Église catholique en Belgique" connu pour son hostilité à Israël (Une Américaine d’origine juive sur les pas de l’Abbé Joseph André).
L'inévitable question sur le conflit israélo-palestinien fut posée.  Par contre les deux braves femmes n'ont pas un mot sur la persécution des chrétiens et autres minorités par des islamistes en Syrie, en Irak et ailleurs au Moyen-Orient...  Rien sur l'antisémitisme qui sévit en Europe.  Rien sur le massacre du Musée juif de Bruxelles.  Rien sur les Roms. Faut-il donc s'étonner que les églises en Europe restent désespérément vides?

"- Quel regard portez-vous sur le conflit israélo-palestinien?

- Je suis profondément choquée: comment Israël peut-il faire subir aux Palestiniens ce que les Juifs ont subi durant la Seconde Guerre mondiale? Comment les Etats-Unis peuvent-ils encore les soutenir? Mais savez-vous qu’il y a de nombreux pacifistes en Israël? Certains accompagnent des Palestiniens pour faire leurs courses et éviter ainsi qu’on ne leur tire dessus. Leurs voix ne sont malheureusement pas relayées, ni en Israël, ni aux USA où les medias sont très contrôlés."

Vous aurez compris que ce n'est pas la journaliste qui tient ses propos, c'est une juive. Où l'art de transformer un article à l'honneur d'un prêtre sauveur de juifs, en un brûlot anti-israélien. (Signalé par M.M.)
Chrétiens crucifiés par des islamistes.  Pas un mot...

Voir également par Béatrice Petit:
Incitation à la haine d'Israël dans un hebdomadaire catholique belge (05/04/2012)
Et:
L'Église catholique belge est contre le boycott d'Israël mais ... (25/02/2010)
Diatribe anti-israélienne de Christian Eeckhout de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem (24/02/2010)

dimanche 24 août 2014

"Ceux qui sont morts dans la boue ou dans les chambres à gaz. Était-ce pour quelque chose?", Pierre Goubert

"Au-delà du fait que la France ne représente plus que 1% du monde, comme l'a finement dit un augure de passage, il semble malheureusement sûr qu'elle paraît avoir perdu, au-delà des rodomontades officielles ou politiques, ce qui fut sa force et son âme.  Il lui restait quelque chose comme un peu de sagesse et d'esprit; les machineries et les bavardages vont-ils l'étouffer?

L'on se prend à songer à ceux qui sont morts dans la boue ou dans les chambres à gaz.  Était-ce pour quelque chose?"

Pierre Goubert, Initiation à l'histoire de la France, Pluriel, 1984 (p. 372, Épilogue - Réflexions d'un historien du XIIe siècle sur la période qu'il a vécue).

La France, trente ans après cette réflexion de Pierre Goubert:
Un jeune fait une quenelle/crématorium
Paris 2014 on crie "Mort aux Juifs"
"L'idée de glisser ma petite quenelle dans le fond du fion du sionisme
est un projet qui me reste très cher" Dieudonné.
[1] Pierre Goubert, né le 25 janvier 1915 à Saumur (Maine-et-Loire) et mort le 16 janvier 2012 à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) à l'âge de 96 ans, est un historien français, spécialiste des XVIIe siècle et XVIII siècle.