vendredi 15 juillet 2011

La claque du Sénat belge à Israël est bien méritée ...

Source: Centre communautaire laïc juif (CCLJ)/JCall: La gifle du Sénat à Israël

Selon Ouri Wesoly, une des éminences grises du  CCLJ et du JCALL belge, la claque qu'ont donnée à Israël les élus au nom du "citoyen de base" belge était plus que méritée. Le peuple belge peu adepte de la pensée nuancée prendrait  fait et cause pour les Palestiniens et serait très remonté contre Israël. M. Wesoly, qui lui-même ne cesse de s'indigner contre Israël et contre les Juifs et non-Juifs qui ne pensent pas comme lui,  va encore plus loin.  Il prédit que bientôt les gifles et les claques pourraient venir (il met quand même le conditionnel) "du continent nord –américain"... et pas seulement de l'aimable Europe.

"Inutile de parler au citoyen de base des souffrances précédentes ni des dangers futurs : tout ce qu’il sait, c’est que depuis 1967, soit 44 ans, ce sont les Palestiniens démunis qui vivent, luttent et meurent face à un Israël surarmé.  Et, quoi que promettent «spin doctors» et communicants, ni un usage intelligent des réseaux sociaux d’Internet ni des campagnes de publicités bien ciblées ne modifieront cette manière de voir.  Non que le «produit Israël» manque de qualités, que du contraire. Mais, si éminentes soient elles, elles pèseront toujours trop peu face aux dix lettres du mot «OCCUPATION».  Tant que cette dernière durera, il est futile de chercher d’autres raisons à l’attitude de nos dirigeants à l’égard d’Israël. Ou à celle du reste de l’Europe, d’ailleurs. Ou demain, du continent nord –américain."

"Pour les Juifs belges, cela a été un choc : sur les 74 membres du Sénat, 43 ont voté en faveur d’une résolution demandant au gouvernement de reconnaître l’Etat palestinien. Onze sénateurs (VLD, Vlaams Belang et trois MR) se sont abstenus. Aucun n’a voté contre.

Encore ces députés MR ont-ils fait savoir qu’ils auraient aussi approuvé le texte s’il avait, comme ils l’avaient demandé, condamné «les visées politiques destructrices du Hamas» contre d’Israël.  [...]


Depuis 1944, les Juifs ont toujours pu compter sur la bienveillance, le soutien et la protection des gouvernements successifs. Par rapport à Israël, il y a eu des hauts et des bas mais les points de vue s’équilibraient et on pouvait discuter.

Là, c’est la claque, sèche, claire. Reste à essayer de comprendre pourquoi. Certains diront « électoralisme » : le PS et la sp.a, qui ont déposé le texte, draguent les électeurs musulmans. D’autres parleront d’un « anti-israélisme » aussi primaire que l’antiaméricanisme qui sévit dans notre classe politique. D’aucuns subodoreront un antisémitisme mal dissimulé sous les oripeaux de l’antisionisme.

P’tet ben qu’oui, p’tet ben qu’non. On tendrait plutôt à croire que, plus simplement, le Sénat a rejoint l’opinion publique. Or, pour ceux qui la composent, le Moyen Orient n’est qu’un problème parmi d’autres. Et, pour autant qu’ils se sentent concernés, ils ont un point de vue dénué de nuances: leur sympathie va aux faibles, à ceux qui souffrent. Et donc, en l’occurrence, aux Palestiniens.

5 commentaires :

Anonyme a dit…

Wesoly ne représente que lui-même et il n'y a que les lecteurs de "Regards" à lire sa prose nauséabonde.
Quel est l'intérêt de parler de ce triste personnage??

prof a dit…

J'ai honte d'être Belge. La Belgique ne sait même pas gérer ses propres partis et ses élections et veut donner des leçons de morale aux autres. A mourir de rire.
Même si cela ne change rien au vote, je me désolidarise totalement du vote du sénat. Je dis non à tout cela. Fatigué de ce pays et de ses représentants. La Belgique est une coque vide.

Rudi a dit…

Proposition de Bert Anciaux, un judéophobe bien connu et si le pays est dan le pétrin à cause de BHV, c'est à cause de lui qui était le seule avec son particule Spirit qui avait refusé la solution sur laquelle tout le monde était d'accord en 2005. C'est le même Bert Anciaux qui a placé l'antisémite Lucas Catherine dans une ONG culturelle marocaine, c'est encore le même qui était contre l'interdiction du voile, etc... et tout cela ce Wesoly ne le sait pas ... du moment que c'est contre Israël c'est bon pour Wesoly?

drwilly a dit…

Ce que le sénat belge n'a pas compris c'est que les accords d'Oslo ont été démentis par la restitution de Gaza et la prise de pouvoir du Hamas.
Voter pour un état palestinien avec Jérusalem est comme capitale est une déclaration de guerre à Israel.
Le jour ou l'ONU reconnait officiellement Jérusalem comme la capitale de la Palestine l'ONU aura le droit d'envoyer une armée combattre Israel pour occuper l'endroit le plus saint du Judaïsme.
A ce moment tout attentat contre Israel et tout acte terroriste sera un "acte de guerre légitime" des Palestiniens.
Il faut combattre bec et ongle cette monstruosité.

Anonyme a dit…

En soi, cela n'a rien de choquant de reconnaitre un etat palestinien, meme si il n'existait pas avant 1967, et donc que les "frontieres de 1967" ne representent rien.
Mais l'etat palestinien n'est que la moitie de la proposition. L'autre moitie est la reconnaissance de l'etat d'Israel par la partie palestienne, et plus generalement arabe. Or ceci n'est pas a l'ordre du jour.. Donc le vote du senat belge aurait du etre: reconnaissance de l'etat palestinien a condition de la reconnaissance reciproque (avec abrogation des chartes de l'OLP et du Hamas).
GB