mercredi 4 décembre 2019

Ewa Jasiewicz qui a vandalisé le ghetto de Varsovie fait campagne pour le parti Travailliste

Antisemitism.UK
A woman who was roundly condemned for vandalising the Warsaw Ghetto to advance her political opinions about Israel is now campaigning for the Labour Party. 
Activist Ewa Jasiewicz sprayed political “Free Gaza and Palestine” on the walls of the Warsaw Ghetto in 2010, the largest and most well-known of the ghettos designated by the Nazis in German-controlled territory, from which hundreds of thousands of Jews were sent to death camps or killed by shooting and another hundred thousand died of starvation and courageous revolt. Essentially a mass grave, the Warsaw Ghetto serves as a salient symbol of the Holocaust for all and evokes sensitivity and strong emotion on the part of Jews in particular.
Lire l'article complet

lundi 2 décembre 2019

Pays-Bas: Caricature antisémite/conspirationniste dans un grand journal


The Times of Israel:
Un grand quotidien hollandais a publié une caricature dont des critiques disent qu’elle renforce des clichés antisémites. Le dessin suggère que le Premier ministre Benjamin Netanyahu attaque le parti Travailliste britannique sur l’antisémitisme pour détourner l’attention des accusations de corruption qui pèsent contre lui.  
Dans la caricature publiée jeudi dans De Volkskrant, Netanyahu est représenté en train de porter une pierre appelée «accusations d’antisémitisme» dans une main et en train de lire une inculpation pour corruption dans l’autre. […]

Dans le dessin, Corbyn dit: «Que celui qui est sans péché jette la première pierre», une phrase attribuée à Jésus dans le Nouveau Testament.

Netanyahu a rarement mentionné Corbyn en public et ne s’est pas exprimé ouvertement contre l’antisémitisme chez les Travaillistes. En 2018, Netanyahu a condamné Corbyn pour avoir déposé une couronne de fleurs sur les tombes de terroristes palestiniens.
Lire l'article complet

Déjà en 2012:
Le journal néerlandais De Volkskrant a publié aujourd’hui une caricature de Jos Collignon dans laquelle le juif éternel transmet de l’argent à Wilders.

Dans la caricature, Jos Collignon a dessiné Wilders remerciant en hébreu une main mystérieuse qui lui transfère une immense quantité d’argent par un paravent. Dans un coin, Brinkman explique la traduction néerlandaise de l’hébreu: «Je vous remercie et il n’y a rien à craindre». Nous voyons comment Wilders, au regard exprimant la colère, fait passer l’argent dans sa poche.

Cette caricature rappelle les caricatures envenimées de haine des juifs qui sont publiées dans des journaux au Moyen-Orient, des caricatures dans lesquelles ‘le juif’ est décrit comme une créature presque invisible qui cache son véritable caractère, mais qui, derrière les coulisses, est occupé à manigancer afin d’obtenir de l’argent et du pouvoir. C’est «le juif éternel» que nous connaissons du film nazi «Le Juif Eternel». Le caractère est en fait très ancien, pensez donc à Shylock, le caractère de Shakespeare, un usurier – un juif qui demande de la chair humaine en paiement.

dimanche 1 décembre 2019

Antisémitisme: Alost retire son carnaval de la liste du patrimoine immatériel de l'Unesco


La Libre:
Le bourgmestre d'Alost Christoph D'Haese (N-VA) a lui-même retiré le carnaval alostois de la liste du patrimoine immatériel de l'humanité de l'Unesco, a-t-il annoncé dimanche à TV Oost Nieuws et VTM NEWS. La ville a pris cette décision car elle s'attend au retrait de cette reconnaissance mi-décembre, à cause d'un char accusé de véhiculer des clichés antisémites. […]

Alost est donc convaincu que son carnaval sera exclu de la liste du patrimoine immatériel de l'humanité mais ne veut pas être censuré, explique Christoph D'Haese. "Les habitants d'Alost ont subi des reproches grotesques", ajoute-t-il dans un communiqué de presse transmis à TV Oost Nieuws. "Nous ne sommes ni antisémites ni racistes. Tous ceux qui soutiennent cela sont de mauvaise foi. Alost restera toujours la capitale de la moquerie et de la satire." La ville a donc décidé de retirer elle-même son carnaval de la liste de l'Unesco. (Belga)

Contexte:
Le carnaval d’Alost, une sale blague belge qui continue à faire rire

article de Jewpop - Le carnaval d’Alost, une sale blague belge

"[…] un char au doux fumet antisémite, figurant cette fois-ci des personnages sculptés aux nez proéminents, coiffés encore une fois de Shtreimels, et aux papillotes parfaitement nattées. Il va sans dire que l’ensemble était décoré de "machines à sous", de souris et autres dollars, histoire de bien souligner aux spectateurs du défilé la vraie nature de ces personnages, le tout accompagné d’une chanson assortie de référence à la… Palestine."

Humour au féminin…

Malgré le scandale provoqué par le char carnavalesque (UNESCO, Union Européenne, CCOJB, CCLJ, CRIF etc), "la sale blague belge" continue de faire rire.  C'est le cas d'Evelien Gossye qui a gardé un très bon souvenir du défilé auquel elle a participé grimée en Juif et qui s'en réjouit sur son mur FB:


Madame Gossye porte un médaillon (ci-dessous) autour du cou qui évoque le juif roi de la cupidité.  Le roi juif porte sur son chapeau un diamant en guise de couronne.  Autour de lui rien que de l'or, de l'argent, des diamants.  Le Juif tient dans sa main droite un gros diamant en forme de cornet de frites.  Tout ça est tellement rigolo.  Détail piquant, Madame est une amie d'Els Keytsman, la directrice d'UNIA.



Peut-on rire de tout? Mais non.
"En 2005, des participants du carnaval d’Alost grimés en terroristes islamistes avaient provoqué des protestations de la Ligue arabe, qui avait alors envoyé une lettre à ses 22 ambassadeurs afin qu’ils interviennent auprès du gouvernement belge pour que cela ne se reproduise plus. Le ministre belge de l’intégration, Marino Keulen, se fendit alors d’une lettre d’excuses… Depuis, ni chars ni costumes caricaturant des musulmans n’ont parcouru la ville lors de l’événement, qui réunit régulièrement près de 80 000 personnes. Le contexte des attentats islamistes qui ont frappé l’Europe et la Belgique a sans doute calmé les ardeurs des participants du carnaval sur cette thématique explosive." (Jewpop)