vendredi 29 juin 2012

Le petit-neveu de Raoul Wallenberg provoque un scandale à Yad Vashem

Israël Infos: Le petit-neveu de Raoul Wallenberg [photo], le diplomate suédois qui sauva des milliers de Juifs pendant la Shoah, a déclenché une polémique lors d'une cérémonie à Yad Vashem.  Michael Wernstedt a en effet, durant son discours, semblé comparer la politique d'Israël vis-à-vis des Palestiniens de Cisjordanie au massacre du peuple syrien par son propre gouvernement.

"Je me dois de mentionner les violations des droits de l'homme en Syrie et, puisque je me trouve en Israël, les violations des droits de l'homme en Cisjordanie", a-t-il déclaré.  "Garder le silence en présence du mal, c'est le mal", a-t-il ajouté, citant le pasteur résistant Dietrich Bonhoeffer, mort en camp de concentration.

Si Michael Wernstedt ne s'est jamais rendu en Cisjordanie, il dit se tenir au courant au courant de ce qui s'y passe grâce aux informations publiées principalement par ... trois ONG: Amnesty International, Human Rights Watch et B'Tselem. [et par les médias suédois qui sont très anti-israéliens].

Il a précisé au Jerusalem Post qu'il s'attendait à ce que ses propos puissent choquer une partie de l'assistance, mais que cela ne l'en a pas dissuadé.  "De la même façon que je m'exprime contre la xénophobie en Suède, je devais m'exprimer ici aussi", a-t-il expliqué.  [Selon Ilya Meyer qui vit en Suède, Michael Wernstedt ne s'est jamais prononcé contre la xénophobie dans son pays... Son désir de se poser en fervent militant des droits de l'homme a été plus fort que lui - et il l'a fait en vilipendant Israël et ses propres concitoyens en les accusant de xénophonie. Meyer a ajouté que Wernstedt est célèbre par procuration, en d'autres termes il est connu parce qu'il est le petit-neveu de Raoul Wallenberg.]

La professeure Dina Porat, historienne en chef de Yad Vashem, a pris la parole après Wernstedt. Elle en a profité pour critique sévèrement sa comparaison, rappelant que ce qui a lieu actuellement en Syrie "n'est pas une affaire de violations des droits de l'homme, mais de meurtres".  Un porte-parole de Yad Vashem a plus tard indiqué que la réponse de Porat pouvait être considérée comme la réponse officielle de l'institution.

Le professeur Irwin Cotler, ancien ministre de la Justice du Canada, présent également, a qualifié la comparaison d'"équivalence morale mensongère". Il a par ailleurs décrit, lors de son intervention, Raoul Wallenberg comme "le plus grand humanitaire du XXème siècle".  Wallenberg, riche homme d'affaires suédois qui bénéficiait du statut de diplomate, sauva plusieurs dizaines de milliers de Juifs hongrois pendant la Shoah. Il y parvint à force de ruse et de courage, notamment en leur délivrant des passeports suédois ou en négociant l'annulation avec les nazis de leur déportation.

Il reçut le titre de Juste parmi les nations et fut fait citoyen d'honneur d'Israël, des Etats-Unis, du Canada et de la Hongrie.

2 commentaires :

kravi a dit…

Raoul Wallenberg était un Juste, honoré comme il se doit.
Son petit-neveu n'est rien, un simple propagandiste auto-mandaté. On se demande bien pourquoi Yad Vashem l'avait invité.

Anonyme a dit…

Encore un exemple de profanation de Yad Vachem et de son utilisation par nos ennemis.

Je l'ai dit et je le redis : Il faut interdire l'accès a Yad Vachem a toute personnalité qui a montré la moindre hostilité a Israel.