mardi 10 juillet 2012

L'église anglicane s'est déshonorée en soutenant une ONG anti-israélienne

"Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es."

Harry's Place par Joseph J: Le Synode général de l'Église Anglicane (Church of England) a adopté hier une ONG qui a un programme anti-israélien à une majorité écrasante.  Il s'agit de l'"Accompagnement œcuménique" de l'EAPPI.  Voici quelques précisions sur cette ONG chrétienne.

Lors d'une récente conférence de l'ONG Sabeel intitulée "Dieu, la fidélité et la résistance", des militants d'EAPPI ont guidé des groupes du de Sabeel à Bethléem.

Le dirigeant de Sabeel Naim Ateek associe des théories de complot antisémites à une théologie négative à propos d'Israël, évoquant des images de tueurs du Christ qui ont "transformé la Palestine en un énorme Golgotha", dont le gouvernement se comporte d'une manière similaire à celle d'Hérode du massacre des innocents. Des antisémites et des adeptes du terrorisme figurent parmi les l'association des amis de Sabeel du Royaume-Uni.

Un bénévole d'EAPPI se réjouit de l'accueil chaleureux que leur a réservé le maire de Bethléem Victor Batarseh qui est un partisan et un allié clé du groupe terroriste du FPLP (fondé par George Habash).

Sur un site géré par Sarah Irving, la biographe de la terroriste (spécialiste en prise d'otages et de détournements d'avions) du FPLP Leila Khaled, on voit une image de Khaled tenant un fusil.  Cette image a tellement plu à un bénévole d'EAPPI qu'il l'a envoyée à Sarah Irving.

EAPPI s'est associé avec le maire Victor Batarseh et l'archevêque antisémite Atallah Hanna lors d'une manifestation chrétienne commune à Bethléem. Le cheikh Taysir Tamimi a également participé à l'événement.  Tamimi figure toujours sur le site de l'EAPPI, aux côtés d'Atallah Hanna, pour son soutien au recours à la grève de la faim en signe de protestation contre Israël.

Tamimi accuse Israël de propager le sida et de la drogue. En 2009, le pape Benoît XVI en signe de protestation a quitté une conférence quand Tamimi  a accusé Israël de massacrer des femmes, des enfants et des vieillards.

L'EAPPI n'a pas émis la moindre critique de Tamimi ou de Hanna, qui ont été leurs alliés. Au contraire, l'EAPPI se réfère de manière élogieuse à l'archevêque Hanna sur son site en 2009, et dans un document intitulé 2012 "La Foi sous l'Occupation", publié par l'EAPPI.

Selon des informations parues dans la revue évangélique populaire Christianity Today, l'archevêque Atallah Hanna soutient les attentats-suicides - un soutien qui a soulevé l'indignation du magazine. Hanna a apparemment dit ceci:

"Comme vous le savez, les partis politiques en Palestine sont d'accord pour poursuivre l'intifada, qui comprend différentes types de lutte. Certains combattants de la liberté adoptent le martyre ou les attentats-suicides, tandis que d'autres optent pour d'autres mesures. Mais toutes ces luttes servent à la poursuite de l'intifada pour la liberté. Par conséquent, nous soutenons toutes ces causes. [...]

Nous faisons partie de l'Intifada ne comptez donc pas sur nous pour nous tenir à l'écart et être de simples spectateurs. Nous sommes dans la lutte, qu'il s'agisse de martyre ou de tout autre moyen, nous en faisons partie."

Depuis, Hanna a nié avoir tenu ces propos, mais Islam Online affirme qu'il est bien l'auteur de ces propos. En cliquant ICI vous pouvez écouter les rodomontades de Hanna sur le sionisme «satanique» et diabolique et promettre que la Palestine sera libre "du fleuve à la mer".

[Ben Cohen signale que le porte-parole d'Atallah Hanna est — ou a été  — le faux juif mais vrai antisémite Israel Shamir. Au bas ce ce communiqué de presse, Shamir est décrit comme son press liaison.]

Hanna est un des auteurs du document Kairos Palestine, qui est encore aujourd'hui soutenu par l'EAPPI.

Richard Goodman, un bénévole d'EAPPI, a organisé un concours de dessins, qui encourageait les enfants palestiniens à dépeindre Israël comme un dragon, qui "doit être tué" et les Palestiniens sont associéé à Saint Georges combattant le dragon.

En adoptant EAPPI l'église d'Angleterre s'est déshonorée ainsi que les évêques qui ont voté en faveur de la motion, malgré l'opposition de l'évêque de Manchester.

2 commentaires :

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

En juin 2012, l’Eglise anglicane mondiale s’est jointe à l’Eglise presbytérienne des Etats-Unis, appelant ses membres à boycotter les entreprises aidant
« l’occupation israélienne des territoires ».

Selon les médias de Grande-Bretagne, il s’agit d’une décision sans précédent de l’Eglise anglicane, qui la met en conflit avec la communauté juive de ce pays. La décision du Conseil se base sur un rapport virulent des représentants de l’Eglise anglicane qui ont visité les territoires de Judée-Samarie l’année dernière.

Philo a dit…

Le site de la Fédération protestante de France diffuse une haine implacable d'Israël - sans que ça semble poser des problèmes à la communauté juive française ni aux Chrétiens. La consultation de leur site est extrêmement pénible. Et encore plus pénible est l'indifférence généralisée. Au moins les Britanniques protestent.