vendredi 18 mai 2012

L'extrême droite autrichienne progresse aussi

Alors qu'on se focalise en ce moment sur l'Aube Dorée, le parti grec néo-nazi (7% de l'électorat), après la focalisation sur les scores de Marine Le Pen au premier tour des élections présidentielles françaises, l'inquiétante extrême droite autrichienne passe inaperçue.  Or le Financial Times (16/05/2012) consacre un article au parti de Hans-Christian Strache. Selon les sondages, le Parti de la Liberté obtiendrait entre 27 et 28% des suffrages aux élections législatives qui se tiendront à l'automne de 2013.  Ainsi va l'Europe en 2012.

Autriche: anti-sionisme/anti-israélisme = antisémitisme (2009)

1 commentaire :

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

La soirée dansante la plus controversée de Vienne "devait" avoir lieu pour la dernière fois dans le prestigieux palais.

Tous les ans, les cercles de l’Autriche ultra paradaient, le sabre en bandoulière, au cœur d’un château historique au faste intact. Dès l’année prochaine, ils devaient aller exhiber leurs joues balafrées par les duels ailleurs que là même où Hitler prononça l’Anschluss, en 1939. Ainsi semblait en avoir décidé la société qui gère la salle d’apparats de la Hofburg, actuel siège de la présidence de la République d’Autriche et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Un palais sans égal au cœur de Vienne, où régna des siècles durant la plus ancienne monarchie d’Europe, celle des Habsbourg. À l’occasion du traditionnel cérémonial d’ouverture, des figures de proue du négationnisme, comme John Gudenus, un ancien membre du FPÖ, dont le fils doit porter les couleurs du parti aux prochaines élections municipales à Vienne, étaient alors ostensiblement ovationnées.


C'était sans compter sur l'Abgefeimtheit, la société organisatrice ....

http://www.hagalil.com/archiv/2012/03/12/hofburg/


* Le samedi 11 février 2012, à l'occasion de l'anniversaire de la "révolution islamique", la ville de Vienne, en dépit de nombreuses protestations dans la période qui a précédé, a accepté de louer des locaux à des représentants du régime iranien.

Il y a encore seulement quelques jours, le guide suprême Ali Khamenei a encore traité Israël de " Cancer " et appelé à l'éradiquer ....