dimanche 2 janvier 2011

Combien de Juifs ont-ils quitté la France en 2010 ?

En 2010, 2.040 Juifs ont quitté la France pour s'installer en Israël.  Une augmentation de 8% par rapport à 2009 quand ils avaient été 1.894 à faire leur alyah.  Le chiffre de ceux qui sont partis pour les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, pays traditionnellement accueillants, ne sont pas connus.  Mais on peut supposer qu'ils sont également importants. Le fait est qu'un nombre important de Juifs quittent l'Europe.

Parmi ceux qui sont devenus des citoyens israéliens, il y a l’escrimeur numéro 1 français, Alexandre Woog.

Source: Un champion en Israël , par Michael Blum (21/06/2010). Extrait :

"Parmi tous ces nouveaux immigrants, un jeune homme de 26 ans, parisien et surtout le meilleur escrimeur de France jusqu’à dimanche. Depuis lundi, il est l’un des espoirs de l’équipe d’escrime israélienne pour le prochain championnat d’Europe en juillet en Allemagne et rêve de représenter Israël aux JO 2012.

Alexandre Woog, me confie réaliser son rêve d’enfance. "C’est pour moi une grande fierté de pouvoir représenter Israël, mon pays en Europe et dans le monde", explique-t-il. "J’avais décidé de venir depuis longtemps mais les derniers événements m’ont renforcé dans ma décision", ajoute-t-il.

Choisi par les organisateurs pour recevoir sa carte d’identité des mains de la ministre de l’Intégration, Sofa Landver et du président de l’Agence juive, Natan Charansky, il est visiblement ému quand assailli par les photographes, il entonne avec la foule, la Hatikva.

"Quand l’antisémitisme resurgit en Europe, quand l’Etat d’Israël est menacé par les terroristes et par l’Iran, vous avez décidé de rentrer à la maison, prouvant ainsi que l’avenir du peuple juif est ici et nulle part ailleurs", a déclaré Sofa Landver, sous les vivats de la foule.

Quand Alexandre Woog, succède à la ministre sur l’estrade pour raconter son parcours, il n’est plus seulement champion d’escrime, il est le champion de la cause sioniste et de nos jours, ce genre de discours est assez rare pour être apprécié à sa juste valeur."

- "Quel avenir pour les Juifs en France ?": le constat de Raphaël Draï

2 commentaires :

eric a dit…

fatigué d'entendre les Israéliens affirmer que l'avenir du peuple juif est chez eux "et nulle part ailleurs. C'est aussi irritant que d'entendre que les Juifs n'ont rien à faire là. La pluralité des destins et des choix de vie devrait-elle être refusée aux Juifs?

Cat Ola Hadacha a dit…

C'est marrant j'en discutais encore avec ma petite soeur tout à l'heure au téléphone...Elle clame son attachement à la France et qu'elle aurait "bien trop peur en Israël" et moi...J'ai choisi Israël, parce qu'il me semble impensable d'être juive et de ne pas tenter l'aventure israélienne!! (Même pas peur!...)
Bien sûr qu'on est libre de choisir l'endroit où l'on veut vivre, MAIS EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE. Le regain d'antisémitisme en France et en Europe n'est pas un mythe, hélas.
L'islamisation progressive de l'Europe non plus, je le crains.
Il ne faut pas faire l'autruche, faire comme si de rien n'était.

Et donc, je suis très heureuse d'avoir choisi Israël, d'avoir posé un acte, enfin, au lieu de ne faire que rêver, ou m'échiner à expliquer les choses à tous les gauchistes pro-arabes et consort.

Si l'on veut défendre Israël, il faut le connaître, et le meilleur moyen de le connaître, c'est d'y vivre, quotidiennement, parmi les Israéliens!

Shalom à tous!