vendredi 30 novembre 2012

Mahmoud Abbas: "Les nazis ont probablement tué moins d’un million de Juifs et le mouvement sioniste a participé au massacre"

"L’apaisement, c’est nourrir le crocodile en espérant être dévoré le dernier." Winston Churchill

"Les nazis ont probablement tué moins d’un million de Juifs et le mouvement sioniste a participé au massacre." Abou Mazen (alias Mahmoud Abbas, thèseLa relation secrète entre les nazis et les dirigeants du Mouvement sioniste, 1982, Moscou)

"La Shoah est un mensonge des Sionistes concernant de prétendus massacres perpétrés contre les Juifs." Al Hayat Al Jadeeda (journal de l’Autorité palestinienne, 3 septembre 1997)

"La persécution des Juifs est un mythe mensonger que les Juifs ont qualifié d’Holocauste et ont exploité pour se faire plaindre."  Al Hayat Al Jadeeda (journal de l’Autorité palestinienne, 2 juillet 1998)

"Il est bien connu que tous les ans les Juifs exagèrent de plus en plus la portée de ce que les nazis leur ont fait. Ils prétendent qu’il y a eu six millions de victimes, mais des recherches précises scientifiques démontrent qu’il n’y en a pas eu plus de 400 000." Télévision palestinienne (25 août 1997)

Source: Extrême Centre (J.-C. Durbant)

"La libération de la Palestine a pour but de “purifier” le pays de toute présence sioniste. (…) Le partage de la Palestine en 1947 et la création de l’État d’Israël sont des événements nuls et non avenus. (…) La Charte ne peut être amendée que par une majorité des deux tiers de tous les membres du Conseil national de l’Organisation de libération de la Palestine réunis en session extraordinaire convoquée à cet effet." Charte de l’OLP (articles 15, 19 et 33)

"Je mentirais si je vous disais que je vais l’abroger. Personne ne peut le faire."
Yasser Arafat (Harvard, octobre 1995)

Charte de l’OLP (extraits):
"Article 1 : La Palestine est la patrie du peuple arabe palestinien: elle constitue une partie inséparable de la patrie arabe, et le peuple palestinien fait partie intégrante de la nation arabe.
Article 2 : La Palestine, dans les frontières du mandat britannique, constitue une unité territoriale indivisible.

Article 7 : (…) Tous les moyens d’information et d’éducation doivent être employés pour faire connaître à chaque Palestinien son pays de la manière la plus approfondie, tant matériellement que spirituellement. Il doit être préparé à la lutte armée et au sacrifice de ses biens et de sa vie afin de recouvrer sa patrie et d’œuvrer à sa libération.
Article 9 : La lutte armée est la seule voie menant à la libération de la Palestine. Il s’agit donc d’une stratégie d’ensemble et non d’une simple phase tactique. Le peuple arabe palestinien affirme sa détermination absolue et sa ferme résolution de poursuivre la lutte armée et de préparer une révolution populaire afin de libérer son pays et d’y revenir. (…)
Article 10 : L’action des commandos constitue le centre de la guerre de libération populaire palestinienne, ce qui exige d’en élever le degré, d’en élargir l’action et de mobiliser tout le potentiel palestinien en hommes et en connaissances, en l’organisant et en l’entraînant dans la révolution palestinienne armée. (…)
Article 15 : La libération de la Palestine est, du point de vue arabe, un devoir national ayant pour objet de repousser l’agression sioniste et impérialiste contre la patrie arabe et visant à éliminer le sionisme de la Palestine. (…). Il s’ensuit que la nation arabe doit mobiliser tout son potentiel militaire, humain, moral et spirituel afin de participer activement avec le peuple palestinien à la libération de la Palestine. (…)


Article 16 : La libération de la Palestine, d’un point de vue spirituel, fera bénéficier la Terre Sainte d’une atmosphère de sécurité et de quiétude, ce qui assurera la sauvegarde des lieux saints et garantira la liberté du culte en permettant à chacun de s’y rendre, sans distinction de race, de couleur, de langue ou de religion. (…).
Article 19 : Le partage de la Palestine en 1947 et l’établissement de l’État d’Israël sont entièrement illégaux, quel que soit le temps écoulé depuis lors (…).
Article 20 : La déclaration Balfour, le mandat sur la Palestine et tout ce qui en découle sont nuls et non avenus. Les prétentions fondées sur les liens historiques et religieux des Juifs avec la Palestine sont incompatibles avec les faits historiques et avec une juste conception des éléments constitutifs d’un État. Le judaïsme, étant une religion, ne saurait constituer une nationalité indépendante. De même, les Juifs ne forment pas une nation unique dotée d’une identité propre, mais ils sont citoyens des États auxquels ils appartiennent.
Article 21 : S’exprimant par révolution armée palestinienne, le peuple arabe palestinien rejette toute solution de remplacement à la libération intégrale de la Palestine (…).
Article 22 : Le sionisme est un mouvement politique organiquement lié à l’impérialisme international et opposé à toute action de libération et à tout mouvement progressiste dans le monde. Il est raciste et fanatique par nature, agressif, expansionniste et colonial dans ses buts, et fasciste par ses méthodes, Israël est l’instrument du mouvement sioniste et la base géographique de l’impérialisme mondial, stratégiquement placé au cœur même de la patrie arabe afin de combattre les espoirs de la nation arabe pour sa libération, son union et son progrès. Israël est une source constante de menaces vis-à-vis de la paix au Proche-Orient et dans le monde entier. Étant donné que la libération de la Palestine éliminera la présence sioniste et impérialiste et contribuera à l’instauration de la paix au Proche-Orient, le peuple palestinien recherche l’appui de toutes les forces progressistes et pacifiques du monde et les invite toutes instamment, quelles que soient leurs affiliations et leurs croyances, à offrir aide et appui au peuple palestinien dans sa juste lutte pour la libération de sa patrie.
Article 23 : Les exigences de la sécurité et de la paix, autant que celles du droit et de la justice, requièrent (…) de considérer le sionisme comme un mouvement illégal, d’en interdire l’existence et d’en proscrire les activités.

Article 33 : La présente Charte ne peut être amendée que par une majorité des deux tiers de tous les membres du Conseil national de l’Organisation de libération de la Palestine réunis en session extraordinaire convoquée à cet effet."

Voir aussi ce petit florilège:

"Tuez les Juifs partout où vous les trouverez. Cela plaît à Dieu, à l’histoire et à la religion. Cela sauve votre honneur. Dieu est avec vous. (…) [L]es Allemands n’ont jamais causé de tort à aucun musulman, et ils combattent à nouveau contre notre ennemi commun […]. Mais surtout, ils ont définitivement résolu le problème juif. Ces liens, notamment ce dernier point [la «solution finale»], font que notre amitié avec l’Allemagne n’a rien de provisoire ou de conditionnel, mais est permanente et durable, fondée sur un intérêt commun (…)" Haj Amin al-Husseini (mufti de Jérusalem, discours sur Radio Berlin, le 1er mars 1944)

"J’annonce au monde entier, sans la moindre hésitation, que si les dévoreurs du monde se dressent contre notre religion, nous nous dresserons contre leur monde entier et n’auront de cesse avant d’avoir annihilé la totalité d’entre eux. Ou nous tous obtiendrons la liberté, ou nous opterons pour la liberté plus grande encore du martyre. Ou nous applaudirons la victoire de l’Islam dans le monde, ou nous tous irons vers la vie éternelle et le martyre. Dans les deux cas, la victoire et le succès nous sont assurés." Ayatollah Khomeiny

"La bataille ne se terminera pas avant que la totalité de la Palestine ne soit libérée." Yasser Arafat (Voice of Palestine, novembre 1995).

"Notre but est d’éliminer l’Etat d’Israël et d’établir un Etat qui soit entièrement palestinien." Yasser Arafat (session privée avec des diplomates arabes en Europe, 30 janvier 1996)

"La lutte contre l’ennemi sioniste n’est pas une question de frontières, mais touche à l’existence même de l’entité sioniste." Bassam-abou-Sharif (porte-parole de l’OLP, Kuwait News Agency, 31 mai 1996)

"Ce n’est pas du tout le mur des Lamentations, mais un sanctuaire musulman." Yasser Arafat (Maariv, 11 octobre 1996)

"Abraham n’était pas juif, pas plus que c’était un Hébreu, mais il était tout simplement irakien. Les Juifs n’ont aucun droit de prétendre disposer d’une synagogue dans la tombe des patriarches à Hébron, lieu où est inhumé Abraham. Le bâtiment tout entier devrait être une mosquée." Yasser Arafat, cité dans le Jerusalem Report, 26 décembre 1996)

"Tous les événements liés au roi Saul, au roi David et au roi Rehoboam se sont déroulés au Yémen, et aucun vestige hébreu n’a été trouvé en Israël pour la bonne et simple raison qu’ils n’y ont jamais vécu." Jarid al-Kidwa (historien arabe, au cours d’un programme éducatif de l’OLP, en juin 1997)

"Il n’y a pas de preuve tangible qu’il y ait la moindre trace ou le moindre vestige juif que ce soit dans la vieille ville de Jérusalem ou dans le voisinage immédiat." Communiqué du ministère palestinien de l’Information (10 décembre 1997)

"Le mur d’Al-Buraq [Mur des Lamentations] et sa place sont une propriété religieuse musulmane…Il fait partie de la mosquée Al Aqsa. Les Juifs n’ont aucun lien avec cet endroit." Mufti de Jérusalem (nommé par Yasser Arafat, Al Ayyam [journal de l'Autorité palestinienne], 22 novembre 1997)

"Le but stratégique est la libération de la Palestine, du Jourdain à la Méditerranée, même si cela signifie que le conflit doive durer encore mille ans ou pendant de nombreuses générations à venir." Faisal Husseini (Al-Arabi [Egypte], 24 juin 2001).

"Nous perdrons ou nous gagnerons, mais notre regard restera fixé sur notre but stratégique, à savoir la Palestine du Jourdain à la mer." Marwan Barghouti (chef du Fatah de Cisjordanie, New Yorker, 2 juillet 2001)

"Israël existe et continuera à exister jusqu’à ce que l’islam l’abroge comme il a abrogé ce qui l’a précédé." Hasan al-Bannâ (préambule de la charte du Hamas, 1988)

"Le Mouvement de la Résistance Islamique est un mouvement palestinien spécifique qui fait allégeance à Allah et à sa voie, l’islam. Il lutte pour hisser la bannière de l’islam sur chaque pouce de la Palestine." Charte du Hamas (Article six)

"Les enfants de la nation du Hezbollah au Liban sont en confrontation avec [leurs ennemis] afin d’atteindre les objectifs suivants : un retrait israélien définitif du Liban comme premier pas vers la destruction totale d’Israël et la libération de la Sainte Jérusalem de la souillure de l’occupation." Charte du Hezbollah (1985)

3 commentaires :

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Ceux qui pensent que des accords sont possibles avec le Hamas ou avec l’Autorité Palestinienne font penser à ceux qui pensaient en 1938 qu’on pouvait s’entendre en Europe avec Adolf Hitler. Et ce n’est sans doute pas un hasard si Mein Kampf est un best-seller dans une bonne part du monde arabe.

On peut donc trouver légitime, le fait que des sanctions financières soient envisagées envers cette "entité palestinienne" de la part d'Israël et des États-Unis.

Imaginez un instant Abou Mazen avec la puissance financière de Hitler (?)

P.S. On connaît déjà les intentions de l'Iran !



Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Leila Shahid pourra porter le titre d'ambassadeur. Elle l'a annoncé vendredi matin sur La Première alors qu'elle commentait la décision de l'Assemblée générale des Nations Unies d'octroyer à la Palestine le statut d'État observateur/non-membre. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a confirmé qu'il avait en effet adressé un courrier en octobre dernier au président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lui annonçant le rehaussement de la délégation palestinienne à Bruxelles. Ce rehaussement est valable non seulement pour la Belgique et le Luxembourg mais aussi à l'égard de l'Union européenne puisque Bruxelles est le pays hôte de la délégation. Le ministre a précisé qu'il attendait toujours la réponse du président Abbas mais il suppose qu'il sera favorable à ce rehaussement que la Palestine demande depuis six ans. Dès que la réponse lui parviendra, les services diplomatiques organiseront ce rehaussement. Mme Shahid a en fait anticipé la réponse officielle du président Abbas, vendredi matin. Son titre officiel sera celui d'"ambassadeur-chef de mission de Palestine".

http://www.lalibre.be/

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

* Le nœud coulant autour du cou d'Israël - Daniel Greenfield -

http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/article-le-noeud-coulant-autour-du-cou-d-israel-daniel-greenfield-112960224.html