vendredi 14 septembre 2012

JCall/CCLJ accuse un Juif d'être à l'origine du film anti-islam puis se rétracte

Le Centre Communautaire Laïc Juif belge francophone CCLJ/JCall a publié un texte épouvantable de leur plume vedette, Ouri Wesoly. Le CCLJ s'est une fois de plus distingué dans cette affaire aux conséquences dramatiques qui a déjà provoqué plusieurs morts et de nombreux blessés. Ce qui est épouvantable c'est que le CCLJ/JCALL belge, enferré dans ses certitudes et sûr de représenter le "camp du bien" et ayant le désir de proclamer en toutes circonstances haut et fort sa vertu, a cru ce que la presse véhiculait pour lancer ses invectives contre des Juifs "pas comme il faut". Les organisations juives françaises, suisses, flamandes, américaines ne sont évidemment pas tombées dans le panneau.  Le CCLJ (soit Ouri Wesoly toujours satisfait de lui-même) a dû se rétracter en imputant surtout la faute aux autres... Ouri Wesoly oublie également de rappeler que dans les pays occidentaux ou vivent des Chrétiens et des Juifs il n'y a aucun problème de coexistence et que personne ne tue personne.

Offense à l'islam: "Rare moment d’œcuménisme ! Voici que, l’espace d’un film, les extrémistes des trois religions monothéistes agissent en commun [faux c'est ne affaire de deux religions monothéistes connues pour leur hostilité au judaïsme): un Juif [faux - il s'agirait de Chrétiens coptes]provoque, un chrétien l’encourage et un musulman réagit en tuant [vrai, le musulman va tuer]. Des rôles interchangeables pour un même but: semer la haine entre leurs communautés respectives.

N’est-ce pas ignoble? Des islamistes ont assassiné des Américains innocents, dont l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye pour «offense à l’islam»!

N’est-ce pas abject? Sam Bacile, un Israélo-américain, a réalisé un film empli d’insultes ignominieuses contre Mahomet, prophète de l’islam!

N’est-ce pas répugnant ? Ce film a été soutenu par Terry Jones, ce « pasteur » dont la principale activité religieuse semble être de brûler des exemplaires du Coran !

Oui, mais lequel est le pire ? Qui est le principal coupable ? Bacile, qui a écrit, produit et réalisé L'Innocence des musulmans, qu’il présente comme «un film politique et non religieux»?

Moyennant quoi, il décrit, deux heures durant [faux - il s'agit simplement d'une vidéo de quelques minutes], Mahomet comme un pitre, coureur de jupons et pédophile, qui s’est emparé de la Mecque grâce à son gang de voyous et de tueurs. Preuve à ses yeux que «l'islam est un cancer». [...] Le reste est dans la même veine!


6 commentaires :

kravi a dit…

C'est sûr, un blasphème est beaucoup plus condamnable que des meurtres d'innocents.Décidément, JCall n'en rate pas une.
Comme dit Alain Finkielkraut dans Causeur : Il y a toujours des « causes » mais, dans la logique de l’excuse, la cause devient le coupable. [] Dans le cas du 11-Septembre, Télérama , certes, n’avait pas sombré dans l’esthétisme, mais avait titré « L’Amérique victime de son hyper-puissance ». La cause était le coupable.[] Il faut rester obstinément arc-bouté à la tautologie. Le coupable est le coupable. Dans tous les cas

Anonyme a dit…

Au cas où vous ne le sauriez, Alain Finkielkraut est un JCALListe. Il est venu spécialement à Bruxelles pour les soutenir. Il a déçu beaucoup de gens pour avoir soutenu une initiative néfaste et qui a déjà fait pschittt pschittt pschittt. Comme le dit si bien Amos Oz, les Européens ne résistent pas à ce genre de choses: surtout aux conférences qui le lendemain sont oubliées et qui n'aboutissent à rien.

kravi a dit…

Je ne l'ignore pas et tout comme vous je le déplore. Cet appel inepte a causé beaucoup de tort à l'État juif.
Cela n'invalide en rien ses analyses et réflexions qui sont, à cette notable et malheureuse exception près, toujours pertinentes.

Anonyme a dit…

Le cclj et jcall, c'est pas la même chose : un minimum d'éthique messieurs svp !!!

Anonyme a dit…

Si c'est la même chose:
"JCall ("ce parchemin élaboré rue de l’Hôtel des Monnaies à Bruxelles, local du Centre communautaire laïc juif de la capitale belge, organisme oxymore qui rassemble la gauche juive du pays de Beulemans et du Manneken Pis". J Call, un appel pour rien, par Luc Rosenzweig dans Le Causeur. Jamais aucune grande organisation juive européenne n'aurait l'idée de concocter un initiative pareille.

Et ça continue.

prof a dit…

C'est une très grave erreur de la part de jcall d'incriminer soit disant un juif dans l'affaire du film "anti-islam". Ce n'est pas parce qu'on dénonce que du coup, les autres nous verrons sous un meilleur jour.
Malheureux! Le mal est fait et même si nous savons qu'il s'agit d'un copte égyptien, on continue à brûler des drapeaux israéliens partout dans les pays arabes.

On connaît l'antisémitisme musulman mais fallait-il rajouter de l'huile sur le feu??

Une très grave maladresse de la part de jcall.