samedi 27 février 2010

Saramago, "communiste hormonal" et toujours aussi anti-israélien

"L'armée israélienne "continue fidèlement (...) les doctrines génocidaires de ceux qui ont torturé, gazé et brûlé ses ancêtres"."


Légende : "Je crois que le monde serait meilleur, que les coutumes seraient bien meilleures, s'il n'y avait ni chrétiens, ni juifs, ni musulmans, ni bouddhistes. Sincèrement, je le crois." (dessin original de desenho original de Carlos Jarnac, Saramago communiste-stalinien)

José Saramago se confie au Monde

"Il est vrai qu'en la matière, Saramago ne fait pas dans la nuance. Soutenant depuis longtemps la cause palestinienne, il estime, notamment dans "Imaginons", que l'armée israélienne "continue fidèlement (...) les doctrines génocidaires de ceux qui ont torturé, gazé et brûlé ses ancêtres". Quand on fait valoir que ces propos ont choqué, l'écrivain rétorque : "Ce n'est pas moi qui provoque, ce sont les faits, terribles, violents, qui me poussent à réagir, à protester." "

- Le Nobel José Saramago: "La Bible est un manuel de mauvaises moeurs"
-
Saramago: les Israéliens sont des experts en cruauté et mépris
- La Casa dos Bicos à Lisbonne accueillera la Fondation José Saramago

4 commentaires :

Anonyme a dit…

Pourquoi mettre chaque fois en exergue ces M........puantes et nauséabondes. Parlez-nous plutôt des miracles technologiques, scientifiques d'ISRAEL. Nous on s'en fout de leurs haines. Nous ce qui nous interessent ce sont les merveilleuses réussites juives et israëliennes.
SARADINGO on s'en fout!!!!

Justin Case a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Justin Case a dit…

Saramago a bien raison... mieux vaut appuyer un regime comme celui des frères Castro qui n'a fait que 17.000 assassinés et 83.000 noyés en 40 ans.

Comme du reste le fait le président Lula, qui dit que s'il avait reçu la lettre de Orlando Zapata, il l'aurait sans doute dissuadé de se laisser mourir de faim. Qui sait, il aurait sans doute reussi a dissuader Herzog de se pendre pendant les annés de plomb -- ou peut-etre pas: finalement Herzog était juif, et Lula a des positions politiques et diplomatiques plutot anti-sémites.

Allez, je sors du sujet. Je devrait aller dormir. Chag Purim Sameach a tous! C'est tous des guignols.

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

En 1959, il adhère au Parti communiste dont il reste quarante ans plus tard l’un des ardents défenseurs. "Le communisme n'est pas mort, martèle Saramago, il est à réinventer." Ce qui étouffe les grandes utopies, c'est précisément cette carence d'imagination dont font preuve les hommes d'aujourd'hui, aveuglés par leur conviction d'être les héritiers d'une civilisation supérieure et fondée sur la vérité.

José Saramago se dit "incroyant mais pas athée"; Obama est pour lui le "nouvel homme politique du nouveau monde". Le 21 janvier 2009, il se demandait "d'où [était] sorti cet homme" qui, "en pleine crise morale mondiale, dans cette époque cynique, décourageante, lugubre, terrible sous mille de ses aspects", parlait des valeurs.

Quelques jours plus tard, il consacrait au même homme un post très dur, suite à on refus de changer "la relation spéciale" avec l'Etat d'Israël.

Pour les fans :

http://caderno.josesaramago.org/