vendredi 26 février 2010

Malmö: un Juif de 85 ans presque battu à mort par une bande de jeunes

"Il n'y a pas eu d'agressions contre des Juifs [à Malmö], et si les Juifs de notre ville veulent aller s'installer en Israël ce n'est pas notre affaire." "La communauté juive ne m'a pas contacté lorsqu'on a peint des croix gammées sur ma maison." (Ilmar Reepalu, maire de Malmö)
 Informations reprises du blog Sweden, Israel and the Jews: "Malmö’s anti-Semitism remains hot topic in Swedish media"

Dans un éditorial paru le 24 janvier sur le site du quotidien Svenska Dagbladet, Per Gudmundson, qui tient également un blog très intéressant, écrit que le maire de Malmö Ilmar Reepalu (Social démocrate, gauche) se borne à assister à la fuite des Juifs de Malmö. Récemment Ilmar Reepalu a déclaré au Sunday Telegraph "Il n'y a pas eu d'agressions contre des Juifs, et si les Juifs de notre ville veulent aller s'installer en Israël ce n'est pas notre affaire".

Per Gudmundson relate certains incidents antisémites qui se sont produits ces dix dernières années. Un Juif âgé de 85 ans propriétaire d'un magasin fut presque battu à mort par une bande de jeunes. D'autres agressions qui ne mettaient pas la vie des victimes en danger ont également été signalés. A une époque, les élèves de l'école Pauli insultaient les Juifs qui se rendaient à la synagogue située à proximité. Il y a des enseignants qui ont peur de mentionner leur origine [juive] dans des écoles où les élèves parlent de "Juifs dégoûtants" et confient que "Hitler a fait un excellent travail".

Lorsqu'on demanda au maire s'il avait contacté la communauté juive, il répondit: "Non, mais la communauté juive ne m'a pas contacté lorsqu'on a peint des croix gammées sur ma maison".

Dans un autre éditorial paru également dans le Svenska Dagbladet Fredrick Federley (Parti du centre) insiste que Reepalu doit démissionner. Fredrick Federley écrit que ce n'est pas seulement à Malmö qu'on enregistre un accroissement des incidents antisémites. La communauté juive de Stockholm investit la moitié de son budget pour améliorer des mesures de sécurité et on a conseillé aux enfants juifs de Göteborg de ne pas porter de collier avec une étoile de David.

Pour Federley Malmö est en passe de devenir "une cause perdue" pour les Juifs. Et c'est d'autant plus le cas que le maire refuse de reconnaître les agressions dont les Juifs sont victimes.

Le quotidien régional Sydsvenskan publie également un article de Heidi Avellan, éditrice en chef de la rubrique politique. Celle-ci reconnaît que Malmö n'a plus l'image d'une ville multi-culturelle, mais qu'elle est considérée comme une ville plutôt "désagréable" et cette image négative provient des agressions contre les Juifs.

- Le maire de Malmö, en Suède, assimile sionisme et antisémitisme
-
Suède: un parti antisioniste inspiré par Dieudonné ?
- "Khaybar, Khaybar, ô les Juifs, l'armée de Mohammed va revenir"
- “Malmö is Gaza”
-
Dagsavisen gilds the rose
-
Demonstrators attack police in Malmö, Sweden
-
Demonstration in Malmö, Sweden
-
Nazis, anti-fascists, threaten tennis match

1 commentaire :

Adi a dit…

La gauche pourrie, même comportement dans tous les pays européens (ou presque). Elle a piétiné toutes ses valeurs fondatrices pour se retrouver les pieds dans la mélasse brune !