dimanche 24 février 2013

Et si des Juifs radicaux commettaient des attentats terroristes en Europe?

Un article remarquable de Douglas Murray aux antipodes du relativisme et de la condescendance dont fait preuve la journaliste française Caroline Fourest qu'analyse si bien Guy Millière.  Il est clair qu'on pourrait poser les mêmes questions sur la France où sévissent également de groupes islamistes.

Contexte: Trois islamistes de Birmingham reconnus coupables d’avoir projeté "un autre 11 septembre"

Douglas Murray @ The Spectator: What if the terrorists were Jews (22/02)

Hier, une autre cellule islamiste radicale opérant au Royaume-Uni a été reconnue coupable d'infractions liées au terrorisme. Irfan Naseer, Irfan Khalid et Ashik Avi avaient espéré commettre une vague d'attentats-suicides en Grande-Bretagne, qui aurait dépassé  en termes d'impact et de victimes le 7/7 [attentats commis à Londres en 2007] et rivaliserait avec les attentats du 11 Septembre. Les trois individus sont des islamistes radicaux  disciples de prédicateurs islamistes radicaux.  Ils s'étaient rendus au Pakistan pour recevoir une formation à la confection de bombes dans le but de faire exploser des citoyens britanniques. [...]

- Imaginons que la cellule reconnue coupable d'avoir voulu provoquer un meurtre de masse dans les rues de Grande-Bretagne était composée des juifs radicaux plutôt que de musulmans radicaux.  Qu'ils étaient disciples de prédicateurs juifs et avaient reçu une formation auprès de groupes terroristes juifs croyant - erronément ou non - qu'ils agissaient au nom de leur religion juive.

- Imaginons également que les terroristes juifs de cette cellule étaient non seulement de grands admirateurs de terroristes juifs qui avaient perpétré la plus grande attaque terroriste de l'histoire des Etats-Unis, mais aussi de terroristes juifs qui ont fait sauter le système de transport de Londres il y a quelques années, et qu'ils étaient des alliés idéologiques de juifs radicaux qui avaient fait la même chose en Espagne, en Amérique, en Inde et dans de nombreux autres pays à travers le monde ces dernières années.

- Imaginons, en outre, que d'autres extrémistes juifs avaient assassiné ou tenté d'assassiner des cinéastes, des artistes, des écrivains, des politiciens et d'autres personnes à travers l'Europe au cours de ces dernières années pour avoir critiqué le judaïsme ou pour être impliqués dans des actions qu'ils estimaient offensantes envers la religion juive.


- Imaginons qu'une personne - en raison de tout cela - aurait exprimé des critiques sur certains préceptes du judaïsme et qui avait au début du mois échappé de justesse à une tentative d'assassinat à son propre domicile [l'auteur fait référence à l'intellectuel danois Lars Hedegaard].

- Et imaginons que la cellule qui vient d'être reconnue coupable était composée de Juifs, perpétrant leurs actions au nom du judaïsme radical et que personne dans la communauté juive d'où ils provenaient n'avait signalé aux autorités le moindre soupçon sur les activités de ces hommes.

Douglas Murray se demande quelle serait, aujourd'hui, la couverture médiatique de ces faits.  Dirait-on qu'il n'y a aucun problème?  Dirait-on aux gens de ne pas discuter du problème? Dirait-on que toute tentative de soulever le problème serait faire preuve de "judéophobie"? Ou, a-t-il raison de penser, qu'après de nombreuses années d'attaques et d'attentats déjoués dans le monde entier, les gens auraient des choses très claires à dire à ce sujet?  Il pense que oui et qu'il serait l'un d'eux.

8 commentaires :

drwilly a dit…

Encore plus impressionnant que la condamnation de la lâcheté face à l'attitude vis à vis du monde musulman est le nombre de langues qui commencent à se délier dans les commentaires à l'article par ceux qui étaient des témoins engagés dans ce monde là.
Toute l'hypocrisie caché sous le voile des intérêts politiques monte à la surface: pédophilie, drogue, violence, et...
Une hypocrisie basée sur la plus grande arnaque des 15 derniers siècle: la promesse d'un paradis en échange du crime pour Allah effaçant toutes les saloperies: vols, viols, mensonges, asservissement, haine gratuite...
Ce n'est pas par hasard que la plupart des convertis à l'Islam se recrutent dans les prisons.
Le Coran est à Mahomet ce qu'était Mein kampf à Hitler. Il permet de donner une bonne conscience aux assassins...

Monique a dit…

Si c'étaient des extrémistes juifs qui commettaient des attentats et des enlèvements, les journaux (presse, radio, télé) se déchaîneraient, stigmatiseraient à qui mieux mieux la population juive et feraient l'amalgame total. Tout ce qu'ils se gardent bien de faire pour l'islamisme.
Et dans la rue, il y aurait d'immenses manifestations de musulmans plus ou moins radicaux et de gauchistes pro-musulmans qui s'en prendraient à tous les juifs, à leurs bâtiments associatifs, à leurs synagogues, à leurs écoles et bien sûr à l'ambassade d'Israël.

Pour la première fois, un féroce mouvement islamiste a enlevé des enfants : l'escalade se poursuit et si nous ne sommes pas très fermes, il y aura pire encore, si tant est qu'il puisse y avoir plus pire que de tuer (Toulouse) ou d'enlever des enfants.

Monique a dit…

Si c'étaient des extrémistes juifs qui commettaient des attentats et des enlèvements, les journaux (presse, radio, télé) se déchaîneraient, stigmatiseraient à qui mieux mieux la population juive et feraient l'amalgame total. Tout ce qu'ils se gardent bien de faire pour l'islamisme.
Et dans la rue, il y aurait d'immenses manifestations de musulmans plus ou moins radicaux et de gauchistes pro-musulmans qui s'en prendraient à tous les juifs, à leurs bâtiments associatifs, à leurs synagogues, à leurs écoles et bien sûr à l'ambassade d'Israël.

Pour la première fois, un féroce mouvement islamiste a enlevé des enfants : l'escalade se poursuit et si nous ne sommes pas très fermes, il y aura pire encore, si tant est qu'il puisse y avoir plus pire que de tuer (Toulouse) ou d'enlever des enfants.

Monique a dit…

Si c'étaient des extrémistes juifs qui commettaient des attentats et des enlèvements, les journaux (presse, radio, télé) se déchaîneraient, stigmatiseraient à qui mieux mieux la population juive et feraient l'amalgame total. Tout ce qu'ils se gardent bien de faire pour l'islamisme.
Et dans la rue, il y aurait d'immenses manifestations de musulmans plus ou moins radicaux et de gauchistes pro-musulmans qui s'en prendraient à tous les juifs, à leurs bâtiments associatifs, à leurs synagogues, à leurs écoles et bien sûr à l'ambassade d'Israël.

Pour la première fois, un féroce mouvement islamiste a enlevé des enfants : l'escalade se poursuit et si nous ne sommes pas très fermes, il y aura pire encore, si tant est qu'il puisse y avoir plus pire que de tuer (Toulouse) ou d'enlever des enfants.

Anonyme a dit…

Les journalistes, les intemllectuels sont tous de gauche même quand ils se disent juifs, voir de l'ultra-gauche (sauf un seul journal):
ils font déjà de l'Israël bashing avec délectation. Alors il n'est pas difficile d'imaginer leur cruauté s'il y avait en France ou en Europe des attentats anti-musulmans perpétrés par des extrémistes juifs.

drwilly a dit…

Finalement même le site philosemitisme est aussi lâche que tous les medias Européens décriés par son article en n'osant pas publier mon commentaire.

Philo a dit…

"Finalement même le site philosemitisme est aussi lâche que tous les medias Européens décriés par son article en n'osant pas publier mon commentaire."

Dr Willy,

Votre premier commentaire sur l'Islam est provocateur et choquant. Faut-il vous rappeler que si des non-musulmans, notamment des Juifs - se convertissaient à l'islam ils avaient la vie sauve - ce qui ne fut pas le cas en Europe, où des millions et des millions de Juifs furent exterminés pour des raisons purement raciales. De ce point de vue, l'Islam est infiniment plus respectable.

Par ailleurs, si les Européens ouvrent leurs portes à l'Islam - tout en rejetant les Juifs et Israël - c'est évidemment leur droit le plus strict. Le grand historien anglo-américain Bernard Lewis prédit que l'Islam dominera l'Europe d'ici la fin du siècle. Et le sociologue syro-allemand Bassam Tibi a expliqué: "Le problème n'est pas de savoir si une majorité d'Européens sera islamisée, mais plutôt quel Islam - Islam de la charia ou euro-Islam - est appelé à dominer l'Europe". Cité par Christopher Caldwell dans "Une révolution sous nos yeux, comment l'islam va trasnformer la France et l'Europe", Tooucan, p. 379.

drwilly a dit…

Cher Philo, je suis désolé de vous avoir choqué. Mais malheureusement mon propos se rapporte à l'attitude de l'islam radical qui lui est choquant comme en atteste l'émission de la rtbf sur les frères musulmans.
Vous défendez l'Islam en ponant que la conversion à l'islam permettait de sauver sa vie. Mais vous oubliez de préciser que quitter l'islam était et est encore toujours passible de peine de mort...
Pour ne pas être mis à mort les juifs et les chrétiens doivent payer la djizzya en terre d'islam, un racket à vie.
Si l'antisémitisme Nazi était basé sur l'antisémitisme traditionnel de l'église, l'antisémitisme des islamistes radicaux a été potentialisé par le Nazisme Européen dans les écrits de Hassan El Bannah: ("l'industrie de la mort") et ses disciples.
Et les plus grandes victimes des islamistes radicaux sont les populations musulmanes que je respecte et que j'aime. Malheureusement il y a trop peu d'imams à l'image du sheik Palazzi capables de placer la religion d'Allah dans sa réelle perspective historique. Celui-ci d'ailleurs condamne le Wahabbisme d'Arabie Saoudite d'hérésie.