mardi 13 mai 2014

Profanation de tombes juives, graffitis antisémites en Europe - où est l'indignation?

La presse européenne rapporte avec l'empressement habituel des actes de vandalisme en Israël qualifiés d'"actes antichrétiens et antimusulmans sont attribués à des activistes religieux d'extrême droite, au nom du «prix à payer»". Il est clair que ces actes sont répréhensibles et doivent être dénoncés.  Ce qui est gênant c'est que des actes pareils ont lieu tout le temps en Europe mais la presse ne s'y intéresse pas.  Voici ce que nous avons trouvé sur le blog Antisemitism in Europe:

Germany: Tombstones knocked down in old cemetery

Netherlands: Poster for Anne Frank musical vandalized


A bus-stop in Velserbroek advertising the new musical about Anne Frank was vandalized with antisemitic slogans: Star of David, swastikas, "Jews", "Hitler".

Germany: Holocaust memorial stones vandalized

Via CFCA:  In Bautzen (eastern Germany), Four stumbling stones were spray-painted with paint.  The stones are memorials to Jewish Holocaust victims.  The perpetrators also spray-painted graffiti on several houses.

Hungary: Dozens of tombstones vandalized in Jewish cemetery

France: "Jews out" graffiti on V Day

Italy: 'Zionists' graffiti outside Democratic Party HQ

Latvia: "Jew-free" sign on kindergarten owned by MP

Germany: "Jews Out!" graffiti on Israeli center

Hungary: "Jew-free car"

Voir le site pour d'autres exemples d'antisémitisme en Europe en cliquant ICI.

2 commentaires :

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

* ADL livre son enquête mondiale sur l’antisémitisme. La France championne d’Europe avec 18 millions d’antisémites selon ADL.

http://nanojv.wordpress.com/2014/05/13/adl-antisemitisme/


* Extrêmes droites: pas d’onde de choc en vue aux Européennes.

http://www.jolpress.com/elections-europeennes-partis-extremes-droites-pas-donde-de-choc-en-vue-jean-yves-camus-article-825915.html#.U3J-1JfnyRw.facebook

Anne juliette a dit…

Peu ou pas d'indignation : c'est pour cette raison, qu'en France du moins, les juifs partent quoiqu'en dise Monsieur Cukierman.

Si, 600000 français quittaient la France en 2014 après que 360000 l'aient quittée l'année précédente, les journalistes, les hommes politiques l'ignoreraient-ils? Certainement pas. Cela ferait la Une de tous les gros titres de la presse papier, audiovisuelle et télévisuelle.

Plus de 3000 juifs français sur 500000 ont quitté la France en 2013, et pour le premier trimestre 2014, près de 1500 juifs (1407 exactement) ont fait leur alyah mais le président du Crif trouve ce chiffre insignifiant et les médias n'en disent quasiment pas un mot.
Si ce rythme se maintient, 6000 juifs partiront cette année vers Israël. Et on ne compte pas ceux qui s'exilent à Londres, Montréal, New-York, etc... Presqu'autant si ce n'est plus. Ma fille unique fait un stage d'études de plusieurs mois au Canada et compte bien y trouver du travail après.

Il ne faut jamais nier l'évidence : les français n'en ont rien à faire de la communauté juive et qu'elle s'en aille, au mieux, ne leur pose aucun problème, et au pire, les réjouissent fortement : lors de l'affaire Dieudonné, beaucoup de français s'inquiétaient plus de leur perte de liberté d'expression que des propos négationnistes et antisémites tenus par ce personnage.

De plus, l'affaire Merah, a été pour beaucoup de juifs français et pour moi comme un tremblement de terre : en France, en 2012, dans un pays en paix et démocratique, se disant la patrie des Droits de l'homme, un terroriste islamiste tuait trois petits enfants juifs de 4, 5 et 8 ans comme du gibier juste parce qu'ils étaient juifs pour venger la mort d'enfants palestiniens. Même pendant la Seconde Guerre Mondiale, cela n'était pas arrivé : les enfants juifs avaient été déportés et étaient ensuite morts dans les camps d'extermination en Allemagne ou en Pologne mais ils n'avaient pas été assassinés sur le sol de France. C'est dire l'horreur qu'a propagée Merah dans les esprits des juifs français. Et qu'on ne nous dise pas bêtement qu'après cette tuerie, les juifs ne sont pas partis : il faut bien 9 à 12 mois pour préparer un départ définitif, Messieurs les journalistes, donc les chiffres qui sont valables sont ceux de l'année 2013, 2014 ET AINSI DE SUITE...
J'ai peur, à un point que vous ne pouvez imaginer, comme d'autres juifs, qu'à chaque fois, qu'il y ait des tensions, au Proche-Orient, un dégénéré ou pas, revenant de Syrie ou pas, canardent des enfants juifs.

La haine du juif, et la bêtise, sont partout : un "journaliste", sur une chaîne du service public, il y a une semaine, a bien amené, avec lui une feuille de papier avec le chiffre des enfants palestiniens soi-disant tués par l'armée israëlienne pour nous expliquer que c'était pour cette raison que des enfants juifs étaient tués en France. Et qu'il ne prétende pas le contraire, sinon pourquoi préméditer son geste, pourquoi amener cette liste avec des chiffres? Il pouvait très bien tenir son propos sans les chiffres d'une ONG palestinienne non indépendante. Bien que ce type soit un incompétent, ce n'était pas des petites frappes de banlieues ou des islamistes illuminés qui proclamaient ces paroles effrayantes mais c'était bien un professionnel de la télévision publique avec une audience, qui assénait cette espèce d'"analyse" totalement dangereuse.
Alors, même si je suis très triste, je préfère que ma fille vive dans un autre pays.