vendredi 9 mai 2014

Elections européennes: groupes favorables et hostiles à Israël au Parlement européen

L'association chrétienne European Coalition for Israel donne quelques précisions sur le positionnement des différents groupes parlementaires européens envers Israël.  L'association rappelle le devoir des chrétiens de défendre Israël et le peuple juif: "With the rise of anti-Semitism and political extremism, the new European Parliament could become a very hostile place for Israel and the Jewish people unless we do something about it. We would ask you to do two things; pray and vote."  Récemment un membre de la communauté juive a confié à l'infatigable Thomas Sandell que les chrétiens sont les meilleurs défenseurs de l'État juif. Il est important de bien voter.  Inutile de préciser que les Verts sont parmi les plus hostiles à Israël. Le ELD (Philippe de Villiers est vice-Président du Groupe) et l'ECR sont des amis d'Israël.  Les Chrétiens Démocrates (PPE) sont, en général, également favorables à Israël.  L'ALDE (libéraux) est très partagé. Extraits:


How can you choose a candidate?

In a democracy, it is our right to choose a candidate of our own liking. While you may not always find a candidate that agrees with you on every single issue, it is important that you trust the candidate. While it is ultimately the candidate that will determine how he/she votes, the party groups that they belong to remain very important. It is through the party groups that an individual MEP can have influence in the daily work of the Parliament.
These are the party groups:
European People's Party (Christian Democrats)  
35,77 % of the vote in the last election
http://www.epp.eu/
This is a centre-right group consisting of German Christian Democrats and other conservative parties in Europe. It has a track record of being relatively friendly to Israel. This does not mean that all members automatically share this view but generally speaking, this is the case.
S&D Group of Progressive Alliance of Socialists and Democrats (Social Democrats) 
25,46 %
http://pes.eu/
The Social Democrats have, generally speaking, been critical of the policies of the current Israeli Government. This is not to imply that they are anti-Semitic, which is the case for the new extremist parties, but the group as a whole is clearly critical of the Israeli Government. The exceptions are made up from the post-Communist countries (new EU member states) where support for Israel seems to be irrespective of political affiliation.
ALDE
Alliance of Liberals and Democrats
10,96 %
http://www.aldeparty.eu/en
The Liberal group is a mixed group where you will find some of the strongest supporters of Israel as well as many of their fiercest critics. Check with your candidate beforehand where he/she stands on issues important to Israel.
Greens EFA Group
The Greens / European Free Alliance
7,57 %
http://campaign.europeangreens.eu/
The Green group has been one of the most vocal critics of Israel.
ECR
European Conservatives and Reformists
5,57 %
http://www.aecr.eu/
This group, consisting of among others, the British Tories, is perhaps one of the most Israel-friendly groups in the Parliament. It is a group which is critical of more EU integration.

GUE/NGL
European United Left/Nordic Green Left
4,57 %
http://european-left.org/
The extreme left has been one of the fiercest critics of Israel. Although the left has, generally speaking, been very anti-Israel, it should not be equated with the open anti-Semitism that you will find in some of the new populist parties.
EFD
European Freedom and Democracy group
4,05 %
http://www.efdgroup.eu/
This group is a mixed group which is united by its opposition to more EU integration and support for national sovereignty.  Though some of the parties are critical of immigration, most of them are friends of Israel. The leader of the European Parliament delegation to the Knesset, Bas Belder from Netherlands, belongs to this group.

Non-attached members
4,18 %
On the extreme right, you will find most of the so called non-attached members, some are open neo-fascist parties like the British National Party in the UK, Golden Dawn in Greece and Jobbik in Hungary. Many are also concerned about the rise of the National Front in France. It is still unclear how these parties will organise themselves in the new European Parliament.
You can read more about these other groups on http://www.elections2014.eu/en

Disclaimer
ECI is not a political organisation. We are not linked to any particular political party or movement, but we want to work together with all those who support Israel. This does not mean that we agree with all their other policies. In presenting the political groupings in the European Parliament, we have focussed solely on their attitude towards Israel and the Jewish people.

Appendix: Questionnaire to candidates for the European Parliament
1 Should male circumcision and kosher slaughter be allowed or banned in Europe?
2 Is the EU doing enough to ensure that Iran does not get a nuclear bomb?
3 What is your position on the recent EU guidelines (December 2013) which prohibit EU funding of Israeli entities active in the disputed territories?
4 Should Jerusalem be divided under a final peace agreement or remain the united capital of Israel?
5 Should EU aid to the PA be made conditional on economic performance and human rights record or should it continue as in the past?


If you would like to support the work of The European Coalition for Israel, please click the "Donate" button below and you will find payment details, both for paying online and for bank transfers.
Editor Tomas Sandell tomas.sandell@pp.inet.fi





European Coalition for Israel
P.O. Box 189 
FI-00181 Helsinki, Finland 
donateTel.: + 358 9 6948056
info@ec4i.org
www.ec4i.org

3 commentaires :

Anne juliette a dit…

Les Verts anti-Israëliens, rien d'étonnant. Ils se font les chantres de l'antiracisme mais sont antisémites, antisémitisme qu'ils drapent dans les oripeaux d'un antisionisme puant.

Anne juliette a dit…

Il paraîtrait que, d'après les sondages, le FN arriverait en tête aux élections européennes : il est facile de réunir 23 % des sondés quand on sait que plus de la moitié des français ne sont pas intéressés par ce scrutin (ce qui ramène ce chiffre à moins de 11,5 %), et que pas un seul électeur FN n'oubliera d'aller voter, car ce mouvement fonctionne de manière sectaire, donc par l'abrutissement et la coercition du peuple.

J'ai toujours, vu mes origines, porté le FN en horreur : j'étais une jeune femme quand Jean-Marie, le père, sortait ces diatribes sur les fours crématoires et le "détail de l'histoire" qu'était la Shoah.
Sa fille, comme une bonne avocate, sait manier le langage et ne tombe pas dans les mêmes invectives verbales que son père mais ne nous y trompons pas, elle a juste poussé la poussière sous le tapis (tous les fachos de toutes sortes de l'ultra-droite de papa) : fifille a défendu avec ses sbires, corps et âmes, les propos antisémites de M'Bala M'Bala en Janvier en parlant, n'est-ce pas, de liberté d'expression : ce sinistre bouffon disait tout haut ce qu'elle, Phillipot, Aliot pensaient tout bas. Quelle aubaine : n'avoir rien à dire et laisser les autres le faire et labourer le champ.

L'année dernière et cette année, de la poussière s'est souvent échappée du tapis et là, nous avons vu des manifestants (aux multiples Manif pour Tous, à "Jour de colère") qui criaient leur haine de l'autre, c'est-à-dire du juif, de l'homosexuel, du noir, etc... battre à nouveau le pavé, nous avons vu des images et des propos antisémites et racistes des candidats FN fleurir sur les réseaux sociaux (candidats avec des drapeaux gammés, des tatouages nazis, photo de bébé singe pour insulter une ministre), et dernièrement, nous avons appris que ces fachos se lançaient dans une certaine "littérature" de caniveau d'extrême droite pour harceler le premier ministre et son épouse qu'ils harcèlent déjà depuis 18 mois sur les sites et les réseaux sociaux.
Ce que je regrette, c'est qu'il n'y ait pas de voix fortes qui s'élèvent pour condamner fermement toutes ces dérives.


PS: Ceux qui consultent ce site savent que je n'aime pas les idées de Madame Taubira. Mais j'ai beaucoup apprécié le fait qu'elle reste dans le nouveau gouvernement. Comme Monsieur Montebourg, elle n'a pas refusé d'y participer parce que Monsieur Valls devenait le Premier Ministre.
Ce soir, je lis que Madame Le Pen demande son limogeage parce qu'elle n'a pas chanté La Marseillaise hier. Je voulais dire que, dans ce cas-là, c'est un DETAIL, bien sûr quand on connait le sens des mots en français.
Madame Le Pen, le FN aurait du être dissous quand votre père a parlé de la Shoah comme d'un détail, vous ne seriez pas là pour faire le buzz sur des sujets qui ne méritent même pas qu'on en parle. Alors, ce soir, sur TF1, n'en parlez pas non plus, Monsieur Valls, et si la journaliste vous pose la question, dites lui brièvement que c'est de la polémique politicienne.

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Qu’a fait réellement Marine Le Pen pour dédiaboliser le FN, si ce n’est menacer de poursuites, celles et ceux qui oseraient prétendre que son Parti est d’extrême-droite ?

Quand Gilbert Collard expliquait que Philippe Vardon, fondateur de l’association d’extrême-droite islamophobe Nissa Rebela, avait reçu sa carte du Rassemblement bleu marine par erreur ???
Cette formation, émanation du Front national, a été conçue pour accueillir des militants au-delà des cercles traditionnels.

A-t-elle démenti à ce jour les propos de son père sur la Shoah ?

En revanche, il ne faut pas oublier que, contrairement à ce qu’affirme le PS, qui accuse le chômage et la précarité d’être la cause du vote FN, la raison principale et quasi unique pour laquelle de plus en plus de Français votent FN est la question de l’immigration extra-européenne et de l’insécurité qu’elle génère.
Or, sur ces questions qui bâtissent son socle électoral, le FN est en train de virer sa cuti et au nom d’une vision universelle de la France, associée à un nationalisme europhobe, renoncer à son opposition à cette immigration là. Le FN accepte de fait l’idéologie de la diversité qu’il a prétendu fustiger depuis de nombreuses années, mais les électeurs ne s’en rendent pas compte puisque la « gauche » et les média affirment que le FN est un parti raciste.

En faisant sauter le verrou de la diabolisation, les électeurs du FN verront que « leur » parti est comme les autres, qu’il n’est qu’une variante de chevènementisme, et que la solution ne s’y trouve pas. Et même s’ils ne se tournent pas vers la droite classique, qui n’est pas plus lucide que le FN sur cette question essentielle qui tourmente les électeurs, ils pourront contribuer à l’émergence d’une véritable alternative politique au système en place.

Lorsque le FN aura été traité comme les autres partis, lorsque affirmer son soutien à ce parti n’aura aucune conséquence, il apparaîtra sous son vrai jour. Non pas comme un parti d’extrême-droite, mais pas plus comme une alternative au fameux « UMPS ». Il apparaîtra comme un parti qui n’a pas compris les causes de l’effondrement de notre civilisation et en conséquence n’y apporte pas les bonnes solutions. C’est parce que le FN a l’image d’un parti « pas comme les autres » qu’il devient populaire. Si le FN apparaît comme le parti du système qu’il est, une fois l’image de radicalité qui lui est associée par les média évaporée, il s’effondrera car la dédiabolisation aboutie, que souhaite pourtant Marine Le Pen, c’est la mort du FN.

Et très franchement, au point où nous sommes rendus … ça vous intéresse encore, vous, juifs de France, la politique ?