jeudi 11 avril 2013

En 2010 Frits Bolkestein invitait les 'juifs conscients' à quitter les Pays-Bas

Le site Lessakele publie un excellent article par Manfred Gerstenfeld sur l'antisémitisme et la haine d'Israël aux Pays-Bas.  On peut néanmoins se poser la question de savoir à quoi servirait une enquête de plus, comme l'auteur le demande, pour déterminer le degré d'antisémitisme au sein de la population.  Le dernier cas, montre ce qu'est devenu le schéma habituel: on constate un cas grave d'antisémitisme; la communauté juive dénonce et demande des mesures concrètes; les pouvoirs publics déclarent qu'ils sont déterminés à lutter contre l'antisémitisme qu'ils condamnent sans réserves et que des mesures vont être prises.  Et puis le scénario bien rôdé recommence et donne l'illusion aux Juifs européens qu'on peut agir et inverser cette tendance...  Or déjà en 2010, Frits Bolkestein estimait que la situation était sans espoir et s'est trouvé "au coeur d'une vive polémique dans son pays pour avoir incité les 'juifs conscients' à quitter les Pays-Bas où, selon lui, ils risquent d'être victimes d'un antisémitisme qui serait en expansion parmi les jeunes d'origine marocaine. "Les juifs conscients doivent réaliser qu'il n'y a plus d'avenir aux Pays-Bas", a affirmé l'ex-commissaire européen. M. Bolkestein leur conseille dès lors d'inciter leurs enfants à émigrer vers les Etats-Unis ou Israël."

Pourquoi les Pays-Bas deviennent-ils fous, dès qu’on aborde des thèmes relatifs aux Juifs? Par Manfred Gerstenfeld:

En février, les médias nationaux hollandais ont, "subitement, oublié" de traiter d’une émission de la principale chaîne de TV, où un certain nombre de jeunes Hollandais d’origine turque glorifiait Hitler, la Shoah et le meurtre de bébés juifs[1]. Le problème a attiré bien plus d’attention, sur la toile Internet en anglais[2]. Là-dessus, le Centre Simon Wiesenthal a rédigé une lettre officielle au Premier Ministre Mark Rutte, lui demandant d’enquêter sur l’ampleur de l’antisémitisme aux Pays-Bas[3]. Cette missive a, finalement, réussi à provoquer un débat salutaire, dans les médias et au Parlement. Dans l’intervalle, l’homme qui a interviewé ces jeunes, lui-même Hollandais d’origine turque, a dû entrer dans la clandestinité, à la suite de menaces de mort[4].

La réponse du Premier Ministre néerlandais Mark Rutte à la lettre du Centre Simon Wiesenthal est, à présent, du domaine public. Rutte écrit que les déclarations de ces jeunes sont "choquantes et répréhensibles". Il promet une série détaillée d’enquêtes et d’actions[5]. Il serait important que le Centre Simon Wiesenthal examine, un peu plus tard dans l’année lesquelles, parmi les promesses du Premier Ministre, se sont concrétisées. En effet, au cours de ces toutes dernières années, on a assisté à la tenue de trois discussions sur la question de l’antisémitisme, au Parlement hollandais. Elles n’ont, cela dit, mené à aucun résultat concret, dans la lutte contre l’antisémitisme, dans ce pays.


Les mauvaises nouvelles, en provenance des Pays-Bas, qui ont impacté la vie des Juifs, ont continué d’affluer, au cours des dernières semaines. La Municipalité de Bronckhorst a décidé que sa délégation officielle, pour la Journée Nationale du Souvenir du 4 mai, rendra également les honneurs aux soldats tombés au combat de l’Allemagne Nazie, qui sont enterrés dans le village, en même temps qu’aux Hollandais morts durant la Seconde Guerre Mondiale. L’an dernier, un Juge est parvenu in extremis à l’empêcher, mais ne plus haute instance des tribunaux a, depuis lors, assoupli cette interdiction[6].

Un nouveau rapport, préparé par la Fondation Anne Frank, démontre que les plaintes à cause d’actes antisémites graves, reçus par la police, ont augmenté, de 19, en 2010 à 30, en 2011. Le nombre total de plaintes pour incidents antisémites est demeuré au même stade, à 2700 enregistrements. Ce vaste nombre de plaintes n’est qu’une fraction de ce qui se passe en réalité, puisque beaucoup de gens n’osent pas en faire mention aux organisations chargées de l’observation du problème[7].

MDI, une organisation, qui traque la discrimination sur les sites internet hollandais, a trouvé que, pour 2012, l’antisémitisme et la négation de la Shoah était, de loin, la catégorie dominante, suscitant la haine sur Internet, à 28%. Elle est suivie par les expressions de haine envers les Musulmans, à 19%. Cela va à l’encontre de l’environnement local, aux Pays-Bas, où les Musulmans représentent environ 1 million de personnes, soit au moins 20 fois le nombre de Juifs. MDI conclut que l’antisémitisme contemporain s’est enraciné dans la mentalité des Pays-Bas. MDI a, également, mentionné que c’est le moment choisi par le Gouvernement pour annuler sa subvention à cet organisme, prétextant que c’est dû à de simples considérations budgétaires[8].

Le mois dernier, le député Dion Graus, du Parti de la Liberté, conduit par Geert Widers, a proposé une motion visant à interdire l’abattage rituel, que l’animal soit, ou non, assommé. Il n’existe aucune majorité soutenant cette position, pourtant, il s’agit d’un nouvel indicateur de l’obsession hollandaise pour le droit des animaux, qui peut être comparé avec la négligence envers les problèmes 'bénins', relatifs à l’antisémitisme, dans le pays[9].

On vient, maintenant, d’apprendre, plus de 65 ans après la Seconde Guerre Mondiale, que la ville d’Amsterdam poursuivait des centaines de survivants juifs de la Shoah, pour impayés d’impôts, alors qu’ils étaient détenus dans des camps d’extermination ou en train de se cacher des Nazis[10].

Tout cela survient dans un contexte où le gouvernement hollandais continue, avec opiniâtreté, de refuser de présenter ses excuses pour l’échec du gouvernement en exil à Londres, durant la Seconde Guerre Mondiale, de faire face à ses responsabilités, envers sa population juive hollandaise persécutée. Presque tous les autres gouvernements européens, depuis, ont, soit présenté des regrets ou admis la culpabilité de leurs autorités pour leur conduite sous l’occupation nazie.

Concernant Israël, le gouvernement hollandais veut faire voter une législation qui imposera de labéliser tous les produits en provenance des territoires disputés du Judée-Samarie/Cisjordanie. Aucune loi de cet acabit n’a jamais été proposée, à cause de l’occupation turque d’une partie de Chypre ou des zones entières du Sahara Occidental occupées par le Maroc[11].

Le dirigeant du second parti hollandais par ordre d’importance, Diederik Samsom, s’en est pris à Israël, lors du premier congrès de son parti sur le Moyen-Orient. Il a prétendu qu’Israël transgresse les lois internationales. Samson a 'oublié' de mentionner que les Pays-Bas eux-mêmes, ne se conforment pas aux lois internationales[12]. En dépit du fait qu’ils sont signataires de la Convention de l’ONU sur la Prévention des Génocides, il ne cherche pas à traîner l’Iran devant un Tribunal International.

Si le gouvernement hollandais est effectivement et finalement prêt à agir contre l’antisémitisme, il devra, d’abord, enquêter, de façon très détaillée, sur ses sources et sa nature. On devrait insister sur son influence au sein de la population musulmane, puisqu’il existe de nombreux indicateurs que l’antisémitisme s’y propage de façon bien plus étendue et que ses expressions sont bien plus graves, qu’au sein de la population d’origine locale.

En outre, on doit envisager tous ces points dans le contexte de diabolisation extrême d’Israël. Presque 39% des membres de la population hollandaise pense qu’Israël tente d’exterminer les Palestiniens. Ces données ont été censurées par les médias néerlandais[13]. Toute enquête sur l’antisémitisme aux Pays-Bas devrait aussi examiner comment cette opinion diabolique s’est répandue et qui, exactement, l’a propagée. [Dans d'autres pays européen on arrive aux résultats suivants - on a préféré ne pas interroger les Français à ce sujet: Allemagne: 47.7%, Grande-Bretagne: 42.4%, France: -, Pays-Bas: 38.7 %, Italie: 37.9 %, Portugal: 48.8%, Pologne: 63.3 %, Hongrie: 41.0 %.]


Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans. Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

[1] Elma Drayer, Het taboe op Jodenhaat is verdwenen, Trouw, 28 February 2013. [Dutch]
[2] Manfred Gerstenfeld, Dutch press tries to hide anti-Semitic incident, Jerusalem Post, 17 March 2013.
[3] Letter from the Simon Wiesenthal Center, Los Angeles, USA, to the Honorable Mark Rutte, Prime Minister of the Netherlands, 6 February 2013.
[4] Asscher praat met bedreigde jongerenwerker, Telegraaf, 14 March 2013. [Dutch]
[5] Letter from Prime Minister of the Netherlands, Mark Rutte, to the Simon Wiesenthal Center Los Angeles, USA, 19 March 2013.
[6] Bronckhorst loopt mee langs Duits graf, Reformatorisch Dagblad, 27 March 2013. [Dutch]
[7] Meer ‘zware’ antisemitische incidenten gemeld, Volkskrant, 28 March 2013. [Dutch]
[8] Website of Dutch Complaints Bureau of Discrimation on the Internet (Meldpunt Discriminatie Internet)
www.meldpunt.nl/nieuws/jaarverslag-mdi-2012-antisemitisme-op-nr-1
[9] www.pvv.nl/index.php/component/content/article/43-dion-graus/6664-motie-betreffende-on-en-bedwelmde-rituele-slacht-notaoverleg-aanhangige-ontwerpbesluiten-wet-dieren-.html
[10] Cheryl K. Chumley, Amsterdam taxed, fined Holocaust Jews in hiding – and in Nazi camps, Washington Times, 2 April 2013.
[11] Jurre Plantinga, Timmermans laat zich voor karretje anti-Israel lobbyisten spannen, Trouw, 12 March 2013. [Dutch]
[12] Afsluitende speech Diederik Samsom – Midden-Oosten debat PvdA te Zwolle, 2 March 2013. [Dutch]
www.pvda.nl/berichten/2013/03/Toespraak+grote+PvdA+Midden-Oosten+debat
[13] Manfred Gerstenfeld, Nederlands Duivelse visie op Israel, Dagelijkse Standaard, 6 March 2013. [Dutch]

2 commentaires :

HooToh TuDia a dit…

Greeting, very wonderfull enry.
You really have an interesting site.. no kidding. I really spent some time here. Great content!
Rate your blog! Keep up the good work.
Much more respect from Hootoh Blog Asia

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

À ce jour, la part de la population juive victime de la Shoah aux Pays-Bas est de 84%. (devant la Grèce, l'Allemagne et la Pologne).

* Pays-Bas : la Shoah comme Champ de Bataille pour la Mémoire. Manfred Gerstenfeld

http://lessakele.over-blog.fr/article-pays-bas-la-shoah-comme-champ-de-bataille-pour-la-memoire-manfred-gerstenfeld-104825702.html

* Se Souvenir des 18 000 enfants hollandais assassinés durant la Shoah.

http://lessakele.over-blog.fr/article-se-souvenir-des-18-000-enfants-hollandais-assassines-durant-la-shoah-114415906.html

Dès l’année 1591, un Juif du nom de Samuel Pallache, envoyé comme consul dans les Pays-Bas par le souverain du Maroc, demanda au Magistrat de Middelburg, dans la province de Zélande, d’autoriser quelques Marranes à s’établir dans cette ville et à y pratiquer ouvertement le judaïsme. Le Magistrat, convaincu que la présence de ces Marranes actifs et industrieux serait d’une grande utilité pour la cité, était tout disposé à accueillir la demande de Pallache, mais il en fut empêché par les prédicateurs protestants, que la lutte soutenue contre l’Espagne pour l’indépendance et la liberté de conscience avait rendus également fanatiques et intolérants.

Quoiqu'il en soit, le Musée de l'Histoire Juive est situé dans le quartier juif d'Amsterdam. Il se trouve à deux pas du Hollandsche Schouwburg (Le Théâtre Hollandais), qui abrite une exposition permanente consacrée à la persécution des Juifs durant la Deuxième Guerre mondiale, ainsi qu'un mémorial aux victimes de la déportation. Après la visite du musée, vous pouvez visiter l'une des plus belles synagogues du monde: La Synagogue Portugaise.

Site du Musée :

http://www.jhm.nl/collection/history