jeudi 7 mars 2013

Un prêtre norvégien 'innove' dans la haine les Juifs et Israël

Le blog Norway, Israel and the Jews a traduit la diatribe d'un prêtre norvégien  contre les Juifs et Israël publiée dans le journal Stavanger Aftenblad.  Les élites européennes, notamment religieuses, servent aux Européens ce genre de 'bouillie avariée' contre les Israéliens depuis des décennies et contre les Juifs depuis de siècles. Ces individus éprouvent une vraie rage contre les Européens qui ne s'indignent pas sélectivement comme eux ou qui rejettent catégoriquement leurs appels à la haine.  Les Européens ne sont pas dupes du fait que ce type de chrétiens qui incitent à la haine d'Israël et des Juifs restent singulièrement silencieux sur les persécutions que subissent leurs coreligionnaires dans le monde, notamment dans les pays musulmans.  Il ne faut donc pas s'étonner que les églises restent désespérément vides.  On croit rêver quand le révérend Ivar Aartun affirme que l'antisémitisme a disparu après la guerre - la guerre, dit-il - et voyez ci-dessous dans quel contexte le prêtre parle de "mini-holocauste juif"...

Voici quelques passages de la diatribe d'Ivar Aartun traduits en français (pour le texte intégral et les commentaires (en anglais) de McGonagall on consultera le site en cliquant ICI):

De nos jours, beaucoup de gens vont en Israël visiter les sites bibliques. Marcher sur les traces de Jésus est passionnant. Mais les touristes ignorent tout de la brutalité systématique que subit la population palestinienne. [...]

Dans le même temps [entendez pendants que ces atrocités sont commises par les Juifs israéliens], une déléguée de la "police juive" des Etats-Unis s'est rendue à Malmö afin de déterminer si le maire a tenu des propos antisémites [1]. Mais "la police juive américaine" ne s'intéresse pas du tout à l'antisémitisme juif en Israël. Des milliards de dollars sont transférés pour soutenir la commission de crimes brutaux et l'occupation. Sans ce soutien, il est évident que les Juifs n'auraient pas pu procéder à des constructions en Cisjordanie.

Qui est sémite? Le groupe de langues sémites comprend les deux peuples arabe et juif. Beaucoup de Palestiniens sont d'origine juive. Ils sont les descendants des premières congrégations chrétiennes en Israël (au 7ème siècle, l'ensemble du Moyen-Orient était chrétien). Dans ce contexte, Israël est probablement le pays le plus antisémite dans le monde. Plus de mosquées et d'églises sont démolies en Israël que de synagogues détruites en Europe. Lorsque des Juifs israéliens détruisent des édifices religieux en Israël, on parle de voyous. Lorsque des synagogues sont détruites en Europe, on parle de haine des Juifs. Mais les deux sont des manifestations d'antisémitisme! La haine des Juifs à l'ancienne a disparu de Norvège après la guerre [!]. Et c'est tant mieux: mais une haine des juifs neuve a surgi à cause de la répression brutale qu'exercent les Juifs contre les Palestiniens.

"Je hais les Juifs", me confia un Palestinien-Scandinave qui travaille en Norvège. "Non, je déteste les politiciens juifs", corrigea-t-il, en ajoutant: "Nous vivions dans le camp de réfugiés de Chatila à Beyrouth. Un jour, nous étions entourés par des juifs israéliens. Leurs sbires furent envoyés dans les camps. Ils ont violé les femmes, tué les hommes, les femmes et les enfants dans un "mini-Holocauste juif". Les Juifs israéliens firent en sorte que personne ne puisse s'échapper. Plus de 1000 innocents furent assassinées. J'ai perdu toute ma famille". Aucun Israélien n'a été traduit en justice pour ce crime brutal contre les Palestiniens. 

Les Juifs norvégiens sont-ils à blâmer pour les crimes perpétrés contre les Palestiniens en Israël? Absolument pas. Mais le "collectif juif" dans le monde, par ses prises de position et son soutien politique et économique à Israël est fortement impliqué dans l'antisémitisme brutal envers les Palestiniens que nous voyons en Israël. C'est la raison de la nouvelle haine des Juifs. En particulier, les Juifs américains et leurs alliés sont fortement impliqués. 


Il est également tragique de voir que des chrétiens conservateurs utiliser la Bible pour justifier le vol et l'occupation.  Ils poussent à la haine des Juifs!  [...]

A propos de Sabra et Chatila: "[...] By contrast, few voices were raised in May 1985, when Muslim militiamen attacked the Shatila and Burj-el Barajneh Palestinian refugee camps. According to UN officials, 635 were killed and 2,500 wounded. During a two-year battle between the Syrian-backed Shiite Amal militia and the PLO, more than 2,000 people, including many civilians, were reportedly killed. No outcry was directed at the PLO or the Syrians and their allies over the slaughter. International reaction was also muted in October 1990 when Syrian forces overran Christian-controlled areas of Lebanon. In the eight-hour clash, 700 Christians were killed—the worst single battle of Lebanon’s Civil War. 10 These killings came on top of an estimated 95,000 deaths that had occurred during the civil war in Lebanon from 1975–1982."

[1]  Il s'agit de l'envoyée de Barack Obama, Hannah Rosenthal. Concernant le maire de Malmö, cliquer ICI.

2 commentaires :

Monique a dit…

Ce prêtre est resté dans l'antijudaïsme du premier siècle. Cet antijudaïsme dure encore jusqu'aujourd'hui : c'est faux de nous faire croire qu'il s'est arrêté au 19éme siècle. Dans l'Eglise chrétienne, comme disait Cocteau à propos de l'Opéra de Paris, la poussière se transforme en béton.



Je suis devenue non pratiquante pour deux raisons majeures :

Premièrement, à cause de tous les crimes pédophiles qu'on a découvert dans l'Eglise catholique, qui sont pour moi des crimes contre l'humanité et qui ont été couverts et tolérés par la hiérarchie. Mes amis américains qui sont protestants me disent que cela existe aussi beaucoup dans le protestantisme mais que c'est caché.

Deuxiémement et c'est le sujet ici, à cause de l'antijudaïsme prôné par des prêtres comme ce norvégien. Le fait de proclamer que c'étaient les juifs qui avaient tué le Christ m'a toujours révolté dans l'Eglise. Enfant, en lisant la Bible en cachette avec ma soeur (les curés et nos parents nous avaient interdit de le faire), nous avons compris que c'était l'occupant romain qui avait crucifié le Christ parce qu'il se disait roi (des juifs) et qu'à l'époque, le seul roi ne pouvait être que César, ce qui était un motif politique suffisant pour être condamné à mort par crucifixion (c'était la guillotine de l'époque).

De nos jours, pour le clergé chrétien qui est resté à l'antijudaîsme, les juifs de la Judée ont été remplacés par les juifs d'Israël : pour ce clergé, ce sont toujours les juifs qui sont les assassins. Par contre, par peur, il refuse de voir que l'empire arabo-musulman a remplacé aujourd'hui l'empire romain de l'époque du Christ : un empire manipulateur, violent, guerrier qui dominera l'Europe.
Ce prêtre pétri de trouille comme le sont tous les Européens n'osent pas dénoncer les crimes commis par les musulmans radicaux sur les chrétiens partout dans le monde.
Sinon, qu'attend-il pour dénoncer les crimes sur les chrétiens au Nigéria par la secte islamiste Boko Haram (fidèles brûlés dans les Eglises chrétiennes surtout à la période des fêtes de Noël et de Pâques, massacres de chrétiens dans les villages, femmes chrétiennes violées, etc...)?
Qu'attend-t-il aussi pour dénoncer en Egypte, en Irak, en Indonésie les massacres de chrétiens souvent dans les églises par des terroristes islamistes ?
Qu'attend-il enfin pour dénoncer tous les attentats terroristes commis en Occident et en Israël au nom d'Allah ?

La peur est mauvaise conseillère, dit un proverbe. L'Occident finira par s'y noyer.
Ce ne sont pas nos hypocrites de politiques (FH prononçant l'éloge funèbre de Hessel, un antisémite se faisant passer pour un grand résistant, ce qui reste à démontrer, je voulais dire à démonter, et je suis certaine que des érudits juifs le feront d'ici quelque temps, et pour un juif qu'il n'était pas non plus) qui nous tireront d'affaire. Le Christ dit dans un des Evangiles : "Les tièdes, je les vomirai de ma bouche."
A force de vouloir marier la carpe et le lapin dans tous les domaines (Netanyahu en Novembre à Toulouse, Hessel aux Invalides aujourd'hui, Valls et Taubira), FH finit par nous donner des indigestions et des violentes nausées. L'"art" du manque total de convictions, de l'indécision et de l'hypocrisie.

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Dans l’analyse du nazisme et de la Shoah d’Enzo Traverso, il y a une idée fondamentale qui le mène à ce constat de la fin de la modernité juive.

Si les victimes de la "Solution finale" incarnaient l’image de l’altérité dans le monde occidental, objet de persécutions religieuses et de discriminations raciales depuis le Moyen-Âge, les circonstances historiques de leur destruction indiquent que cette stigmatisation ancienne et certes particulière avait été revisitée après l’expérience des guerres et des génocides coloniaux.

Le nazisme réalisait la rencontre et la fusion entre deux paradigmes: le Juif, l'" Autre" du monde occidental, et le "sous-homme", l’Autre du monde colonisé.

Donc aujourd’hui à travers Israël, les juifs auraient rejoint le monde occidental pour mieux opprimer l’ "Autre", le "palestinien".

Concernant la Norvège, les universitaires ont cherché à bannir tout contact avec les universités israéliennes. Des militants norvégiens ont encouragé le boycott des produits israéliens.

Finn Graff, le dessinateur humoristique de presse le plus prisé en Norvège, a avoué ne jamais dessiner de caricatures ayant pour sujet l’Islam, par crainte pour sa vie, mais a, en revanche, fréquemment dessiné des caricatures comparant les juifs aux Nazis, sûr du fait que les Juifs ne lui feraient jamais de mal.

Jostein Gaarder, l’auteur du best-seller "Le Monde de Sophie" a écrit en 2006, dans l'Aftenpost : L’État d’Israël tel qu’il est, c’est du passé; nous ne croyons nullement en cette notion du peuple élu de D-; se comporter en tant que peuple élu, c’est non seulement faire preuve de stupidité et d’arrogance, mais c’est aussi commettre un crime contre l’humanité; nous reconnaissons la responsabilité écrasante de l’Europe vis-à-vis du sort des juifs, mais l’État d’Israël a massacré sa propre légitimité; l’État d’Israël a connu son Soweto ... etc

Ces luthériens dont la Constitution, qui date du début du 19ème siècle, ont toujours banni les juifs de leur territoire.

Faut-il leur rappeler l'engouement qu'ils ont développé pour combattre le nazisme !?