dimanche 20 mars 2011

Le célèbre auteur espagnol Antonio Gala est-il antisémite ?

"C'est toujours la même chose avec les Juifs : ou persécutés ou persécuteurs. Ou les deux en même temps."

Nous avions rapporté les propos d'Antonio Gala en 2009 (Espagne - article antisémite dans le journal El Mundo) qui avaient également choqué en Amérique.  Hélas en Europe on finit par s'habituer à ces dérapages de plus en plus fréquents.

Source: Spain, Israel and the Jews (Is Antonio Gala an anti-Semite?)

"Antonio Gala est l'un des écrivains les plus connus en Espagne.  Mais il n'écrit pas que des romans, des poèmes ou des scripts.  Il écrit également des articles d'opinion dont un vient d'être publié par le quotidien espagnol El Mundo. Le site Libertad Digital rapporte que que l'une de ses dernières idées consiste à profiter de la tragédie humaine et nationale que vit le Japon en ce moment pour insulter Israël.

Gala se réfère dans son articles à des "puces humaines" et que "des leçons telles que le séisme et le tsunami au Japon devraient leur enseigner d'autres types de comportement: l'unité face à l'impuissance, la générosité [...]. Mais ils n'apprennent pas".  Et il ajoute au sujet d'Israël: "Aisi, après l'effroi, nous voyons là-bas, qu'Israël, le pays le plus raciste, retourne à Gaza".

Ce n'est pas la première fois qu'il cible Israël ou même les Juifs. Dans un article publié le 5 février 2009 dans El Mundo, il expliquait que "le peuple juif va succomber à nouveau comme cela s'est produit plusieurs fois: pogroms, ghettos volontaires ou involontaires, extermination, persécutions, expulsions [...] Ne feraient-ils pas mieux de se demander pourquoi ils passent toujours par les mêmes choses? Ou c'est peut-être le reste du monde qui a tort?".  Quant au sionisme, voici ce qu'il en pense: "Le sionisme équivaut à un fondamentalisme et, par conséquent, en tant que tel, est aveugle et vindicatif".


Le journaliste espagnol David Gistau avait répondu à Gala dans un article paru également dans El Mundo le 8 février: son "raisonnement fait de Hitler l'exécuteur testamentaire d'une haine moralement justifiée par une majorité", et qu'on pourrait se demander si Gala applique la même logique pour comprendre d'autres persécutions, comme par exemple celle dont les homosexuels sont victimes.

Gala a-t-il réagi à l'argument de Gala en s'excusant auprès des Juifs? Bien entendu que non.  Le 5 mars il  expliquait à nouveau dans El Mundo: "C'est toujours la même chose avec les Juifs : ou persécutés ou persécuteurs. Ou les deux en même temps."

Je n'insulterai l'intelligence de personne en répondant explicitement à la question qui sert de titre à cet article."

L'antisémitisme reste élevé en Europe, surtout en Espagne 
En Espagne la généalogie des banquiers juifs sert à expliquer la crise bancaire 
ADL: nouvelle étude sur l'antisémitisme en Europe ("Les résultats confirment que l'Espagne est le pays où le sentiment judéophobe est le plus élevé, et malheureusement en progression (un sondage réalisé par l’Observatorio Español de Convivencia Escolar a révélé que plus de la moitié des élèves espagnols de l’enseignement secondaire préfèrent ne pas s’asseoir à côté d’un camarade de classe juif).") 

- La gauche est plus antisémite que l'extrême droite en Espagne

1 commentaire :

Akry a dit…

mais heureusement, Gala veille, qui est habilité à nous donner des leçons de vie. Merci, Gala, reviens quand tu veux, c'est toujours un plaisir de savourer l'imbécilité fière d'elle-même.