mardi 21 octobre 2014

Professeur belge: la Shoah est "pompe à finance et religion planétaire"

Qu'on ne me dise pas que cette religion [la Shoah] n'est pas "utile"

Si vous voulez être au courant des saloperies, des bassesses et des crimes dont les Juifs sont capables de commettre eux-mêmes et de faire commettre aux autres, il vous suffit de consulter la page Facebook de Jean Bricmont, professeur à l'Université catholique de Louvain et membre de l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique.   Le fait est que personne à l'UCL ou à l'Académie royale n'émet la moindre objection sur ce type de propos.  Les dirigeants juifs ne disent rien non plus... Faut-il s'étonner que pour des étudiants de l'Université de Liège la Shoah devient l'objet de grosses rigolades et de folklore?  On critique les étudiants mais pas les professeurs!

Il est clair que François Fillon en prononçant ce discours, qui n'a pas échappé à la vigilance et à la perspicacité du professeur Bricmont, ne peut avoir que les motifs les plus bas et les plus opportunistes... Aucun politicien belge ne prononcerait un tel discours. Quel soulagement...

Jean Bricmont @ Facebook:
"Qu'on ne me dise pas que cette religion n'est pas "utile":
François Fillon déclare en substance: «J’ai toujours été passionné par le destin d’Israël (..) Je me souviens de la guerre des Six-Jours. J’avais 13 ans. L’oreille collée à la radio, je suivais les événements où l’on parlait d’un chef militaire à l’oeil bandé – Moshé Dayan – et je sentais que l’Histoire était là-bas brûlante. (…) Pendant la guerre du Kippour, j’ai tremblé pour Israël. Le souvenir de la Shoah fait partie de votre âme, mais elle fait aussi partie de notre conscience européenne, et même universelle. Ce qui vous touche nous touche, ce qui vous tourmente nous tourmente, car il existe entre Israël et la France, entre Israël et l’Europe, un lien moral et historique.»"
Capture d'écran

Commentaire d'un internaute: "Les salafistes se masturbent le cerveau avec le même genre de rhétorique."

4 commentaires :

Anonyme a dit…

Bricmont, c'est l'exemple type de l'islamo-gauchiste.

Franco

Anonyme a dit…

Le problème n'est pas Bricmont, mais le fait que son université, l'académie, le CAL, ses étudiants, ses collègues ne disent rien. Pas un murmure de protestation. C'est certainement un cas unique en Europe. Mais monsieur se permet de se plaindre d'entraves insupportables à sa liberté de parole.

Anonyme a dit…

Bricmont a surement besoin d'un bon psy. Le problème, c'est qu'il croit que les psys sont tous juifs!

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

L'autre problème est que Bricmont n'est pas en capacité de se faire soigner ☺