vendredi 3 août 2012

Elève français: "J'aime le foot, j'aime pas les Juifs!"

Extrait de la chronique du philosophe Luc Ferry dans Le Figaro du 2 août 2012 intitulée "Enseigner la morale laïque à l'école? Oui, si..."

"Que dire à cette jeune enseignante qui me rapporte cette anecdote vécue: faisant remplir les fiches individuelles en début d'année, elle pose deux questions bien innocentes à ses élèves de 13 ou 14 ans: "Qu'est-ce que vous aimez? Qu'est-ce que vous n'aimez pas?" Parmi les réponses quelle me montre, celle-ci, qui la laisse désemparée: "J'aime le foot, j'aime pas les Juifs!"

Toujours dans Le Figaro d'hier un article consacré à un livre qui a fait scandale, en l'occurrence "Au régal des vermines" (1985).  "Lors de son passage à "Apostrophes", Marc-Edouard Nabe déclare la guerre aux autres invités et tient des propos antisémites."  [...]

"Dès le lendemain matin, il reçoit un coup de fil, à sept heures de Jean Edern Hallier qui s'y connaît en tohu-bohu: "Allô, Nabe? Bravo pour cet éblouissant suicide! (...) Maintenant c'est vous le Juif. En vous frappant, [Georges-Marc] Benamou vous a judaïsé." Puis une lettre de Sollers: "Cher Nabe, Il ne vous reste plus, c'est l'évidence, qu'à me donner, un jour ou l'autre, un texte éblouissant sur les papillons (par exemple).  Laissez tomber la connerie antisémite. Laisser tomber: c'est exactement la géométrie qui vous convient. Bien sûr! À vous."

On en apprend des choses.  L'antisémitisme est une "connerie"... et l'antisémite devient "le Juif"...

1 commentaire :

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Pourquoi les antisémites se sentent-ils toujours " persécutés " ?