mardi 22 juillet 2014

Raymon Aron: "Depuis Hitler, j'ai toujours su que l'intérêt de la France...

La gauche et la droite en France nous prouvent tous les jours que Raymond Aron avait raison. Il est faux, mais commode, de dire que la gauche est anti-israélienne et la droite pro-israélienne. Elles se valent.  La politique arabe de la France est la même dans les deux camps.

"Depuis Hitler, j'ai toujours su que l'intérêt de la France ne coïnciderait pas toujours ou nécessairement avec celui des Juifs ou des Israéliens."

Raymond Aron, De Gaulle, Israël et les Juifs, Plon, 1968, p. 63.
__________________
Illustration de la situation actuelle:

French online forums overflow with anti-Jewish hate - Fighting in Gaza unleashes torrent of racism and violent threats, and moderators forced to censor up to 95% of comments - “Calls for murder are our daily life. It’s sometimes hard psychologically for our moderators.”

2 commentaires :

Anne juliette a dit…

Les antisémites endimanchés d'extrême-gauche et de gauche manifestent cet après-midi. La semaine dernière, nous avons eu droit à la racaille antisémite qui criait "Mort aux juifs" et ce soir, nous aurons droit à ceux qui le pensent très fort mais ne le crient pas sauf quand ils sont entre eux dans le confort de leurs appartements.
Allez tout ce petit monde ne vaut guère que quelques lignes.




Ps : Trois choses :

1 - Qui dit "Les palestiniens ne sont pas des hommes parce que s'ils étaient des hommes, ils se débarrasseraient du Hamas"? DES ARABO-MUSULMANS, plus exactement les journalistes de médias égyptiens. Bel exemple de solidarité arabo-musulmane.


2 - L'Occident n'étale pas les images de ses enfants blessés, brisés, tués devant les caméras des journalistes. Le personnel soignant des hôpitaux et des cliniques de France y veille scrupuleusement parce que le respect des familles et la dignité humaine sont des valeurs de nos sociétés occidentales.


3 - 71 % des français ne sont pas intéressés par le conflit israëlo-palestinien jugé trop lointain et trop complexe, 12 % soutiennent Israël. 83 % des français ne défileront donc pas ce soir. Il restera les 17 % de gauchistes et d'arabo-musulmans pro-palestiniens qui prennent en otage les 83 autres pour cent : nous pouvons parler d'un diktat ou d'une dictature gauchiste.

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Nous sommes bien d'accord !

Nous parlons de "politique arabe" de la France et non de politique étrangère au Proche-Orient.

Quelques soient les ministres qui se succèdent au Quai d'Orsay, ils appliquent cette même politique.