dimanche 20 juillet 2014

Bruxelles: la statue de la défunte reine Elisabeth présumée juive est vandalisée

Mise à jour. Un lecteur nous a fait parvenir cette précision: "A propos de la statue de la Reine Elizabeth au bas du Mont des Arts, je m'étonne que vous ne mentionniez pas le slogan qui y a été gravé - et que j'ai vu cet après-midi encore: "Death to the" suivi d'une étoile de David. D'après l'agence Belga, ce slogan a également été scandé par la centaine de décérébrés porteurs de keffiehs - mais la RTBF n'en a pas fait mention...  Au delà du choc face à cet antisémitisme qui s'exprime dans nos rues, je suis surtout outré par le silence des "autorités' (comme le bourgmestre de Bruxelles, responsable au premier chef de la sécurité). Oubliées, les belles paroles au lendemain de la tuerie du Musée juif... D'autant plus effrayant qu'on se sent impuissant face à ce déferlement de haine. A ce propos, merci de relayer les éventuelles initiatives pour contrer cette haine. Pascal"
"Un drapeau israélien taché de rouge avait été accroché autour du cou 
de la statue de la reine Élisabeth. Un manifestant y avait mis le feu."  Il est vrai 
que la Belgique a beaucoup changé depuis sa mort on 1965.
Les interventions dans les réseaux sociaux montrent à quel point les Belges "de souche" sont traumatisés et indignés par la violence de cette population (manif d'hier).  Même la famille royale n'est pas épargnée et est assimilée à la communauté juive.  Or la plupart des commentaires  ne font même pas référence aux Juifs.  La communauté juive est dérisoire et compte à peine 40.000 membres - de ce fait la plupart des Belges n'ont aucun contact avec des Juifs.  Les commentaires ne font pas non plus systématiquement référence à Israël.  Mais ce déchaînement de violence et d'antisémitisme choque les Belges, très majoritairement démocrates et pacifiques, au plus haut point.  De surcroît ce sont eux qui devront payer les dégradations, les services d'ordre, de surveillance, d'encadrement, de protection (notamment des bâtiments communautaires), des aéroports etc etc.  Une belle facture qu'on présentera - et qu'on présente déjà - aux contribuables belges.

Le Soir.  Extraits:

"[...] Dans la foule se distinguaient quelques drapeaux belges, marocains ou algériens [...] La foule était essentiellement composée de femmes, d’enfants et d’hommes issus de l’immigration. Du haut d’une camionnette, le caractère«politique» de la manifestation avait été rappelé par des organisateurs, sans toutefois empêchés que fusent des «Allah Akbar». Le cortège s’était ébranlé en rangs serrés, immense drapeau palestinien en tête, vers le Mont-des-Arts, où un premier incident se produisit. Un drapeau israélien taché de rouge avait été accroché par un manifestant autour du cou de la statue de la reine Élisabeth [NDLR: Élisabeth de Wittelsbach, duchesse en Bavière]. Un manifestant y avait mis le feu, vite éteint par le service d’ordre. Ce perturbateur fut délogé du socle de la statue alors qu’il faisait mine de se couper les veines. Une échauffourée, opposant le service d’ordre et quelques perturbateurs (dont l’un brandissant un Coran) s’en suivit. [...]

Déjà en 2008 à Bruxelles: Ces photos affligeantes ont été prises à la Place des Martyrs où se trouve le monument dédié aux héros morts lors de la Révolution de 1830 et où reposent "les restes des 445 citoyens morts dans les mémorables journées de septembre et qu'un monument transmettrait à la postérité les noms de ces héros et la reconnaissance de la Patrie". Plusieurs cabinets ministériels de la Communauté flamande se trouvent dans la place.
La statue qui représente la Patrie est coiffée de la profession de foi de l'islam



Des drapeaux israéliens et américains sont brûlés


Drapeaux du Hezbollah

3 commentaires :

wittekopke a dit…

A propos de la statue de la Reine Elizabeth au bas du Mont des Arts, je m'étonne que vous ne mentionniez pas le slogan qui y a été gravé - et que j'ai vu cet après-midi encore : "Death to the" suivi d'une étoile de David. D'après l'agence Belga, ce slogan a également été scandé par la centaine de décérébrés porteurs de keffiehs - mais la RTBF n'en a pas fait mention...
Au delà du choc face à cet antisémitisme qui s'exprime dans nos rues, je suis surtout outré par le silence des "autorités' (comme le bourgmestre de Bruxelles, responsable au premier chef de la sécurité). Oubliées, les belles paroles au lendemain de la tuerie du Musée juif...D'autant plus effrayant qu'on se sent impuissant face à ce déferlement de haine. A ce propos, merci de relayer les éventuelles initiatives pour contrer cette haine.
Pascal

Anonyme a dit…

tout simplement sacrilège qui demande réparation

Anonyme a dit…

Le mode de décompte du gouvernement de Gaza est de 1 pour 1000. Gilad Shalit a été échangé contre 1000 palestiniens terroristes.
Israël appliquera la méthode de décompte des palestiniens dans cette guerre, c'est à dire du 1 pour 1000 mais dans le sens inverse. 27 israëliens tués, je vous laisse imaginer l'autre chiffre pour que le compte soit bon.