mardi 9 juillet 2013

Les Juifs doivent quitter l'Europe, maintenant, déclare Robert Wistrich

Assiste-t-on à la lente agonie de la vie juive en Europe?  Le professeur Robert Wistrich, une des autorités mondiales en matière d'antisémitisme et qui occupe la Chaire Neuberger d’Histoire Juive et Européenne Contemporaine, à l’Université Hébraïque de Jérusalem et dirige le Centre International Vidal Sassoon d’Etude de l’Antisémitisme, exhorte les Juifs à quitter l'Europe. La France, la Hongrie, la Grèce et l'Ukraine sont les pays où la situation est la plus préoccupante.

Voir l'article de Raphael Ahren Jewish life in Europe ‘dying a slow death’? It’s time to get out, urges Prof. Robert Wistrich, a leading authority on anti-Semitism @ Times of Israel.

Les différentes études sur l'antisémi- tisme en Europe, notamment celle de l'Université de Bielefeld pour la Fondation Friedrich Ebert, analysées par Manfred Gerstenfeld du Jerusalem Center for Public Affairs, démontrent que plus de 150 millions d'Européens sont convaincus qu'Israël mène une guerre d'extermination contre les Palestiniens (voir: The Untold Truth: 150 Million Europeans Hate Israel). C'est en effet ce que croient 47.7% d'Allemands, 42.4% de Britanniques, 38.7% de Hollandais, 37.9% d'Italiens, 48.8% de Portugais, 63.3% de Polonais, 41% de Hongrois (la question ne fut pas posée aux Français). Cette croyance généralisée qu'Israël est un pays diabolique est une nouvelle mutation des croyances diaboliques sur les Juifs prévalentes au Moyen Age et de celles promues plus récemment par les nazis et leurs alliés.

Manfred Gerstenfeld est parti des constats suivants: il y a plus de 500 millions d'Européens dont 80%, soit 400 millions d'individus, ont 16 ans ou plus.  40% de la population adulte européenne a une image proprement diabolique d'Israël. "C'est ainsi qu'on peut conclure que plus de 150 millions de citoyens de l'Union européenne considèrent qu'Israël est une nation génocidaire", explique-t-il.  Ces chiffres sont ahurissants, mais l'aspect positif est que 250 millions d'Européens ne partagent pas de pareils sentiments, soit par indifférence soit parce qu'ils ne sont vraiment pas antisémites - cela étant les Juifs devraient effectivement se poser la question si leur avenir est en Europe.

Sans contester les chiffres, le professeur Robert Wistrich, estime que cette croyance n'en fait pas pour autant 150 millions d'Européens antisémites, mais plutôt des ignorants qui n'ont pas la moindre idée de ce que représente l'extermination d'un peuple. "Une personne qui dit [qu'Israël mène une guerre d'extermination contre les Palestiniens] est a) un idiot fini, b) n'a pas la moindre idée de ce qu'est une guerre d'extermi- nation et c) n'a pas la moindre idée sur l'Holocauste ou le conflit israélo-palestinien. Ca ne me prouve pas qu'il est un antisémite; ça me prouve qu'il est un idiot fini et un ignorant crasse", a-t-il affirmé.

Robert Wistrich dépeint néanmoins une situation très préoccupante. Partout dans le continent européen, l'opinion est "très, très hostile à Israël et cela affecte automatiquement les Juifs", a-t-il déclaré. "Les seuls Juifs que ne se sentent pas affectés sont ceux qui dénoncent Israël très fort et avec beaucoup d'ostentation. Pour le moment ils sont en sécurité, mais ça finira par changer pour eux également... Nous sommes arrivés au stade où la tendance irréversible".

Le rabbin Abraham Cooper, du Centre Simon Wiesenthal de Los Angeles, commentant l'analyse de Gerstenfeld, explique que le fait qu'il y a 150 millions d'antisémites en Europe ne le surprend pas. "Je pense que les statistiques citées sont alarmantes mais elles ne sont pas alarmistes. Elles sont profondément troublantes", a-t-il confié à Times of Israel. "Si collectivement nous voulons être honnêtes avec nous-mêmes, nous devons admettre que les statistiques qui sont citées sont probablement plus proches d'une réalité que beaucoup d'entre nous refusons d'admettre".

Voir également: Une Obsession Létale, de Robert S. Wistrich, Commenté par Manfred Gerstenfeld

6 commentaires :

Anne juliette a dit…

Nous aurons été prévenus : ceux qui ne partent pas et qui ont la possibilité de le faire, et je dis cela tristement, n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes dans 10 ou 20 ans. Les juifs de moins de 30 ans diplômés et parlant correctement une ou deux langues doivent saisir cette opportunité.

Seuls les "juifs" antisionistes et anti-israëliens, dont beaucoup parmi les journalistes et les hommes politiques, peuvent rester à leurs risques et périls car un juif reste toujours un juif pour ceux qui les détestent.

Anonyme a dit…

Dans les années trente, les juifs qui ont eu la vie sauve sont ceux qui sont partis à temps vers les USA ou vers Londres : les autres ont fini dans les camps d'extermination et en France quelques Justes ont caché quelques juifs.

Mes deux enfants sont partis un pour le Québec et l'autre pour les USA (le meilleur en Anglais) : depuis l'âge de 10 ans, je leur ai fait travailler l'anglais énormément et je les ai encouragés à s'orienter vers des filières professionnelles d'avenir.
Je suis plus tranquille en les sachant de l'autre côté de l'Atlantique parce qu'en Europe, ça sent mauvais.
Je conseille aux autres parents juifs de faire comme moi.
Dans 10 ans, j'aurais prés de 70 ans et je ne craindrai plus beaucoup pour ma vie mais mes enfants seront plus à l'abri que s'ils avaient construits leur vie en Europe.

NB : Il n'est pas nécessaire d'avoir fait forcément de longues études : une de mes filles est infirmière au Québec.

Philo a dit…

Anonyme,

Il est très difficile pour beaucoup de Juifs de s'avouer qu'ils n'ont pas un avenir radieux en Europe.

Voici ce que Jean-Claude Milner écrivait il y a dix ans:

"Le premier devoir des Juifs, ce n'est pas, comme l'imaginait Herzl, de délivrer l'Europe des Juifs. Le premier devoir des Juifs, c'est de se délivrer de l'Europe".

Anonyme a dit…

Je trouve tout cela très perturbant et tellement triste. Devons-nous nous laisser chasser à nouveau? Pouvons-nous laisser l'histoire se répéter sans s'y opposer?

Abraham a dit…

Bonjour à tous,
Chers sœurs et frères d Europe,
Aujourd hui notre peuple à une nation l état d Israël, ce rêve de 2000 ans pendant les quels nous avons été massacré, violé, exterminé, spolié existe....alors pourquoi passer à côté, venez vivre en Israël, c est vrai que ce n est pas tous les jours faciles, mais nous sommes chez nous, protégé par notre armée forte et intelligente .....en Israël il y a également
Du travail, de la joie de vivre et une bonne éducation pour nos enfants.
Ne passez pas à côté, les USA, le Canada ou ailleurs cela ne sera jamais votre foyé....
Bon shabbat à tous

Rachel ANKRI CHAOUAT a dit…

ROCHELLE - RACHEL –ROCHELLE-RACHELLE

Chère Brigitte , Chère amie

Que puis -je dire sur cette page ou je suis toujours la bienvenue ,ou les portes du parler -courtois , parler- vrai sont toujours ouvertes ?

-Tu me demandes de réagir à cet article dédié concernant cette affaire qui se tient en lieu et place de la Rochelle

Cette pièce xénophobe , antisémite , immonde qui nous renvoie à une époque aux relents nauséabonds

Je suis estomaquée par cette nouvelle . Elle est un signe évident que le monde se porte mal du point de vue du mot « liberté «

Il n y a de liberté, que si et seulement si
l’ on se conforme à certains règlements, là nous dépassons tout entendement !

Comment peut -on utiliser ,l'art, à des fins si abjectes !

Aurait -on oublié notre propre mémoire , notre histoire si douloureuse ?

Qui peut cautionner un tel mépris de
l’ homme dans sa grande noblesse ; qu‘il est tout simplement différent

Que cette seule spécificité rend le monde beau

Je m'étonne que nos élus de la République s'inclinent face à ce ramassis de cochonnailles ….

Comme au bon vieux temps, on laisse dire ,on laisse faire mais rappelons- nous aujourd‘hui les juifs et demain les coiffeurs !

Qui a donné les moyens financiers pour que cette pièce se joue ?


Serions -nous revenus à ces moments terribles quand personne n ‘était responsable que la bureaucratie se faisait « bourreaucrate «

Un maire , un élu , un universitaire il y a bien un « bon –à rien « qui aura laisser faire

La justice doit s’emparer du dossier car laisser faire reviendrait à tuer à nouveau tous les miens

RACHEL CHAOUAT