jeudi 25 janvier 2018

E. Mougeotte: Les Israéliens n’exhibent pas leurs morts lors d'attentats comme le font les Palestiniens


Etienne Mougeotte, journaliste et dirigeant des médias français:
 "Le principal problème est qu’aujourd’hui Israël est souvent présenté comme l’agresseur et les Palestiniens comme victimes. Il y a naturellement une responsabilité des médias et des journalistes, cette espèce de tradition pro-arabe. Il y a à la fois un effort à fournir de la part d’Israël et de ceux qui défendent Israël en France, un effort de pédagogie des médias comme ont réussi à le faire ceux qui défendent la cause palestinienne.

Il arrive souvent que certains médias fassent appel à des personnalités juives anti-israéliennes et on assiste à une sur-représentation de juifs anti-israéliens qui n’est pas le reflet du point de vue partagé sur Israël. Il en sort donc qu’il y a un double effort à faire:

1- de pédagogie : d’explications de défense des positions d’Israël;

2- de la part des Israéliens qui ont perdu le contrôle des mots et des images.

Le maniement des symboles et des mots, et le contrôle des images: deux sujets dans lequel les partisans des thèses arabes et palestiniennes sont devenus experts à l’inverse des Israéliens et qui constitue une faiblesse. Cet effort des Israéliens n’est pas simple vu la retenue, logique, des Israéliens lors d’attentats et le refus d’exhiber leurs morts comme le font les Palestiniens, malgré l’importance et le poids des images sur l’opinion publique. (...) 
Il est vrai que si on remonte en amont il y a sûrement dans les universités et le corps enseignant des tendances anti-israéliennes assez fortes et on assiste toujours à la même chose, c’est-à-dire que lorsqu’on emmène des gens pour la première fois en Israël, ils découvrent une réalité qui n’est pas ce qu’ils imaginaient à travers ce qu’ils avaient pu lire ou entendre. Ceci est vrai, non seulement pour les universitaires mais aussi pour les étudiants, les échanges étudiants sont évidemment très importants même si ils sont très difficiles à organiser."
Source: Israel Valley (2012): Etienne Mougeotte, à la tête du Figaro depuis 4 ans, a exposé lors d’une très récente rencontre à la CCFI sa vision des médias français sur le Moyen-Orient et sur la façon dont sont traitées les informations vis-à-vis du Moyen-Orient et d’Israël "qui est passé d’un petit état agressé à un pays dominateur".

1 commentaire :

Laurent Sanger a dit…

Voila qui est juste et exprime avec beaucoup de respect (est-il merite ?). Si on considere les consequences funestes des medias partisans de la cause palestiniste qui fournit le carburant a l'antisemitisme d' origine coranique; on peut admirer le ton et la forme dans lesquels ce texte exprime son point de vue sur les raisons d' une propagation de l'antisemitisme.