samedi 10 août 2013

L'incitation à la haine d'Israël continue à Utoya

En 2011, Anders Breivik a commis un massacre sur l'île d'Utoya où avait lieu le camp de vacances des jeunes du Parti Socialiste norvégien. Les enfants y étaient endoctrinés dans la haine d'Israël au point que certains ont pu croire que le massacre était un jeu sur Gaza"Certains de mes amis ont essayé de l'arrêter [Anders Breivik] en lui parlant. Beaucoup pensaient qu'il s'agissait d'un jeu ... visant à montrer la façon comme on vit à Gaza. Beaucoup sont allés vers lui et ont essayé de le raisonner, mais ils ont été abattus immédiatement", a expliqué un jeune.  Le blog Tundra Tabloids vient de publier la photo ci-dessus prise cet été à Utoya où l'on voit le Premier Ministre Stoltenberg qui pose au milieu d'un groupe d'enfants et des adultes s'affichant avec un drapeau palestinien. Visiblement les choses ne changent ni en Norvège ni en Europe.   Tundra Tabloids écrit: "Il faut être clair dans l'interprétation de cette image. Breivik était un criminel d'une toute autre catégorie. Néanmoins, nous ne devons d'aucune façon sous-estimer le fait qu'Utoya était un camp d'incitation à la haine d'Israël de l'AUF, l'organisation de jeunesse du Parti travailliste norvégien.  On y incitait des enfants à partir de 14 ans à avoir de la haine pour Israël.  Ce fait a été largement rapporté dans les médias. Les parents qui ont envoyé leurs enfants au camp cette année savaient qu'ils envoyaient leurs enfants dans un camp d'incitation à la haine. En étant présent Stoltenberg non seulement tolère en silence mais soutient ceux qui incitent à la haine d'Israël."
Le ministre des Affaires étrangères Jonas Gahr Store à Utoya à la veille du massacre.
Voir également Israel What.

3 commentaires :

Gilles-Michel DEHARBE a dit…

Le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, a révélé ce dimanche sur internet qu'il avait conduit un taxi le temps d'un après-midi, afin de mieux comprendre les préoccupations de ses électeurs.

"Ça fait huit ans que je n'ai pas conduit", a-t-il confié à une cliente, qui l'a reconnu.

La publication de cette vidéo de plus de trois minutes intervient tandis que la campagne électorale bat son plein. M. Stoltenberg, à la tête du Parti travailliste, et la coalition de gauche sortante ne sont pas favoris dans les sondages. "Je pense que le pays et les passagers des taxis norvégiens sont mieux servis si je suis Premier ministre et non chauffeur de taxi", s'est-il amusé, interrogé par le tabloïde Verdens Gang (VG).

Il ferait mieux de la fermer ce norvégien et de contrôler ce qui s'écrit et se dit sur les juifs dans son pays considéré comme le plus antisémite d'Europe.

Si la population musulmane continue à augmenter comme aujourd'hui (par l'immigration, le regroupement familial, la forte natalité et les mariages mixtes entre musulmans et norvégiens "de souche" écologistes, pacifistes, de gauche ou d'extrême- gauche acquis à la cause pro-palestinienne), elle deviendra le premier état musulman d'Europe.

Ne stigmatisons pas un pays en particulier, je sais, c'est la même chose dans toute l'Europe.

Anonyme a dit…

@Gilles-Michel DEHARBE

Il est fortiche le Jens. En France on eu droit à Jean-Marc-Ayrault-en-camping-car.

Franco

:J'ai beaucoup aimé "le temps d'un après-midi, afin de mieux comprendre les préoccupations de ses électeurs."
Un après-midi tout de même...Il ne faut pas que Jens se surmène.

Anonyme a dit…

Ce soutien fervent à la palestine et cette haine d'Israël n'a jamais été soulevé par les journalistes et les politiques en France.
Encore une preuve que les journalistes et les politiques sont pro-palestiniens.